Horoscope 2017

"The Revenant" : la survie de Leonardo DiCaprio dans le film est-elle crédible ?

NOUS L'AVONS VU - Parcourir des centaines de kilomètres dans le froid, grièvement blessé avec une fourrure comme simple bagage : défi relevé pour le héros de "The Revenant". Mais est-ce seulement réaliste ? Réponse d'un médecin.

"The Revenant" fait un bon démarrage dans les salles françaises
Crédit : Twentieth Century Fox
"The Revenant" fait un bon démarrage dans les salles françaises

C'est comme si tous les éléments se déchaînaient contre lui. Dans The Revenant, film d'Alejandro G. Inarritu, Leonardo DiCaprio incarne Hugh Glass, un trappeur américain connu pour un incroyable exploit physique : au XIXème siècle, il parcourt plus de 300 kilomètres seul et dans le froid, alors qu'il a été grièvement blessé par un ours.

Au cœur de l'Amérique sauvage, balayée par les tempêtes de neige et les vents violents, l'homme moribond s'embarque dans un périple aux confins de la souffrance physique. Une lutte acharnée contre les éléments naturels et contre son propre corps, affaibli, d'autant plus que l'homme ne possède, en tout et pour tout, qu'une fourrure d'ours, ses vêtements, un petit couteau et de la poudre.

1 - Cautériser une plaie en faisant brûler de la poudre : plutôt crédible

Blessé à la gorge par la griffe de l'ours, Hugh Glass doit à tout prix arrêter le saignement de la plaie. Il utilise donc de la poudre de balle qu'il place tout autour de sa plaie, puis y met le feu : la poudre s'enflamme localement, ce qui a pour effet de cautériser la plaie, c'est-à-dire d'empêcher le saignement, et de désinfecter en même temps. "C'est une technique assez connue", estime le Dr Robert, médecin à Paris, "Même si c'est très extrême puisque dans ce cas-là, on brûle les chairs", explique-t-il. Le Hugh Glass de The Revenantn'est en tout cas pas le premier personnage à utiliser cette technique plutôt musclée : dans Rambo III, Sylvester Stallone utilise la même technique alors qu'il vient d'être blessé par balle.

2 - Utiliser des vers pour éviter l'infection : crédible (et efficace)

"C'est même une solution qui a longtemps été utilisée dans la médecine occidentale", explique le Dr Robert. La méthode, baptisée asticothérapie, "n'est plus très utilisée aujourd'hui car on a trouvé des substituts, mais reste efficace", affirme le médecin. Cette technique, qui n'est certes pas montrée dans le film, aurait tout de même été utilisée par le vrai Hugh Glass lors de son périple dans le grand nord américain. Le trappeur, qui souffrait de plaies profondes dans le dos, avait utilisé un bâton au bout duquel il avait fixé des asticots pour les poser sur ses blessures. "Cette technique permet d'enlever le pus de la plaie", précise le médecin.

3 - Se réchauffer dans la carcasse d'un cheval : crédible

Crédible... "Mais pestilentiel", affirme le Dr Robert. Dans le film, Hugh Glass, pris dans une effroyable tempête de neige, trouve refuge dans l'appendice d'un cheval mort, après l'avoir ouvert au niveau du ventre et éviscéré. Une technique assez extrême, mais qui permet effectivement de se réchauffer, du moins jusqu'à ce que le corps du cheval refroidisse au bout de quelques heures.

Selon David Steen, spécialiste du monde sauvage à l'université d'Auburn (États-Unis) interrogé par Slate, la survie dépend également "de la température à l'extérieur, de la taille du cheval et de la taille de l'homme, car ces trois variables vont interagir pour déterminer à quelle vitesse le cheval va perdre de la chaleur". Il faut également tenir compte d'un autre élément : parvenir à rester sec, "de manière à ne pas se retrouver gelé une fois sorti". C'est probablement pour cette raison que dans The Revenant, Hugh Glass se déshabille complètement avec de se réfugier dans la carcasse de l'animal : ses vêtements auront plus de chances de rester secs, au moins en partie.

4 - N'avoir aucun doigt ou orteil gelés au bout de trois semaines : peu crédible

Après trois semaines dans un froid polaire, le trappeur s'en tire plutôt bien sur au moins un point : il n'a pas les doigts gelés ! Un élément "quasiment impossible", estime le Dr Robert, puisque l'aventurier ne possède pas de gants pour se protéger. Même en faisant régulièrement des feux, Hugh Glass a en réalité des chances de développer des engelures et des oedèmes. En l'absence de traitement, ces lésions peuvent dégénérer, en l'espace de quelques semaines, et entraîner une nécrose de la peau.

5 - Survivre avec autant de blessures dans le froid : quasiment impensable

"Si le héros ne peut plus parler, c'est que sa trachée a été touchée", fait remarquer le Dr Robert. Or une telle blessure est suffisamment grave pour qu'on en meure faute de soins. La fracture de sa jambe, disloquée, semble également trop grave pour que le personnage remarche aussi rapidement. Mais ce qui rend l'ensemble vraiment peu réaliste, c'est l'association de toutes ces blessures avec des conditions climatiques extrêmes. "Le froid affaiblit les défenses naturelles", rappelle le Dr Robert. "Marcher des centaines de kilomètres dans le froid polaire est déjà en soi un exploit pour quelqu'un qui est en bonne santé. Alors pour quelqu'un d'aussi grièvement blessé, c'est encore plus difficile à concevoir", ajoute-t-il.

The Revenant semble donc avoir poussé un peu loin les limites du supportable pour un être humain normalement constitué. Pourtant, dans cet enfer glacé, le véritable Hugh Glass du XIXe siècle, lui, s'en est bel et bien sorti, puisqu'il n'est mort que 10 ans plus tard, en 1833. Un quasi-miracle que reconnaît le Dr Robert : en matière de médecine, "tout est envisageable", conclut-il. Et cela tombe bien : au cinéma aussi.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781967235
"The Revenant" : la survie de Leonardo DiCaprio dans le film est-elle crédible ?
"The Revenant" : la survie de Leonardo DiCaprio dans le film est-elle crédible ?
NOUS L'AVONS VU - Parcourir des centaines de kilomètres dans le froid, grièvement blessé avec une fourrure comme simple bagage : défi relevé pour le héros de "The Revenant". Mais est-ce seulement réaliste ? Réponse d'un médecin.
http://www.rtl.fr/culture/cine-series-jeux-video/the-revenant-la-survie-de-leonardo-dicaprio-dans-le-film-est-elle-credible-7781967235
2016-02-24 06:00:00
http://media.rtl.fr/cache/4yBwv8SjfadKQr204h6wiA/330v220-2/online/image/2016/0219/7781968343_leonardo-dicaprio-interprete-le-celebre-trappeu-hugh-glass-dans-the-revenant-un-periple-aux-confins-de-la-souffrance-physique.jpg