On vous embraque au Festival de Cannes
2 min de lecture Livres

La fondation Aishti ouvre ses portes à Beyrouth

REPLAY - La fondation Aishti est le premier musée d'art contemporain du Liban. À l'initiative du collectionneur Tony Salamé, l'établissement a été inauguré à Beyrouth.

Yves Calvi Laissez-vous tenter Anthony Martin & Stéphane Boudsocq
>
La fondation Aishti ouvre ses portes à Beyrouth Crédit Image : Fondation Aishti | Crédit Média : Monique Younès | Durée : | Date : La page de l'émission
Monique Younès et Laetitia Limmois

Le premier musée d’art contemporain du Liban a été inauguré à Beyrouth. La fondation Aishti a vu le jour grâce au collectionneur privé Tony Salamé qui a déboursé quelques 140 millions d’euros pour exposer sa collection.  Dans un pays sans président de la République depuis deux ans, dont le gouvernement n'arrive même pas à trouver une solution pour la crise des ordures qui s'éparpillent dans la ville depuis juillet 2015, l’inauguration d'un musée d'art contemporain peut être considérée comme de la folie, de la mégalomanie, de l'inconscience ou un acte de résistance. Le pays est effet en proie à des attentats à répétitions et où la guerre ravage la Syrie à deux heures de Beyrouth.

Qui est Tony Salamé ?

À 48 ans, Tony Salamé a fait fortune dans le commerce de luxe et il est devenu en quinze ans un des plus grands collectionneurs d'art contemporain au monde. Sa collection compte plus de 2500 œuvres de 175 artistes contemporains et non des moindres, de Richard Prince à Daniel Buren en passant par Gerhard Richter. Des œuvres importantes qui méritent le déplacement à Beyrouth.

À lire aussi
Virginie Despentes sort le dernier tome de "Vernon Subutex" littérature
Virginie Despentes : "C'était impossible de faire l'impasse sur les attentats"

Ceux qui visitent la fondation Aishti pourront voir le premier tableau acheté par Tony Salamé en 2000. C'est une œuvre de Lucio Fontana, maître de l'Arte Povera, aujourd'hui un des plus côtés au monde. Tony Salamé a tout de suite ressenti un grand intérêt  pour les artistes de ce mouvement des années 1970, notamment Pistoletto et Giuseppe Penone, que l'on a vu l'année dernière exposé au Louvre et à Versailles.

Particularité de la fondation

Ce musée d'art contemporain, la fondation Aishti, se trouve dans la banlieue nord de Beyrouth. La ville s'appelle Jal el Dib précisément. Il fallait trouver un demi-hectare de terrain en bord de mer pour y construire un bâtiment comme celui-ci. Il est recouvert d'une sorte de moucharabieh rouge, qui rappelle la couleur des toits des vieilles maisons libanaises. C'est l'architecte britannique David Adjaye qui a remporté l'appel d'offre.

L'atypique façade rouge de la fondation Aishti, œuvre de l'architecte britannique David Adjaye Crédit : Fondation Aishti

La particularité de l'endroit, entre autre c'est qu'il abrite aussi un centre commercial, contenant une quarantaine boutique de luxe, un spa, plusieurs restaurants, un jardin. Tony Salamé a voulu attirer les visiteurs en imaginant un lieu de vie, où l'on peut passer la journée. Alors pourquoi ne pas aller passer des vacances à Beyrouth ? Il fait beau, on mange bien, il n'y a pas trop de touristes et on peut découvrir une des plus passionnante exposition d'art contemporain du moment, elle a pour titre New Skin, la nouvelle peau, tout comme ce pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Livres Littérature Laissez-vous tenter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781317868
La fondation Aishti ouvre ses portes à Beyrouth
La fondation Aishti ouvre ses portes à Beyrouth
REPLAY - La fondation Aishti est le premier musée d'art contemporain du Liban. À l'initiative du collectionneur Tony Salamé, l'établissement a été inauguré à Beyrouth.
http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/la-fondation-aishti-ouvre-ses-portes-a-beyrouth-7781317868
2016-01-13 09:42:00
http://media.rtl.fr/cache/neIqsfExkUSJN9G5661AXQ/330v220-2/online/image/2016/0114/7781345827_l-atypique-facade-rouge-de-la-fondation-aishti-oeuvre-de-l-architecte-britannique-david-adjaye.jpg