2 min de lecture Pas-de-calais

Surveillants de prison attaqués : Marine Le Pen se rend à Vendin-le-Vieil

La députée du Pas-de-Calais s'est rendue à la prison de Vendin-le-Vieil vendredi 12 janvier, au lendemain de l'agression de trois surveillants de cette maison d'arrêt par un détenu islamiste.

Marine Le Pen le 12 janvier 2018 en visite à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), où trois surveillants ont été agressés la veille par un détenu
Marine Le Pen le 12 janvier 2018 en visite à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), où trois surveillants ont été agressés la veille par un détenu Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Stéphane Carpentier
Stéphane Carpentier et Christelle Rebière

Marine Le Pen fait à nouveau entendre sa voix d'opposition. C'est sous la casquette de députée du Pas-de-Calais que la cheffe du Front national s'est rendue vendredi 12 janvier à la prison de Vendin-le-Vieil, où trois gardiens de prison ont été attaqués par un détenu, la veille, avec un ciseau à bout rond et une lame de rasoir.

"Les conditions de sécurité des agents face à des détenus dangereux ne sont pas remplies", a estimé l'élue auprès des gardiens de prison.

Christian Ganczarski, islamiste de 51 ans, cerveau des attentats de Djerba en 2002, a agressé trois surveillants de la prison de haute sécurité de Vendin-le-Vieil jeudi 11 janvier. Les gardiens ont été légèrement blessés. En fin de peine, Christian Ganczarski s'était vu notifier une demande d'extradition vers les États-Unis.

"Quand on apprend que le gus en question avait des ciseaux, un couteau... alors que l'on connaît son niveau de dangerosité et qu'on savait manifestement qu'il comptait effectuer quelque chose pour pouvoir rester dans la prison et ne pas être extradé, on se dit que la loi ne permet pas, aujourd'hui, d'appliquer des mesures qui vous protègent", a réagi la patronne du FN.

Salah Abdeslam bientôt transféré à Vendin

La députée décrit le centre pénitentiaire de Vendin-le-Veil comme un établissement "tristement célèbre pour les agressions régulières d'agents par des détenus radicalisés". Situé à une trentaine de kilomètres au sud de Lille, le centre a été inauguré en mars 2015 et abrite actuellement cent détenus.

Début février, cette prison doit accueillir Salah Abdeslam, seul survivant des commandos terroristes des attentats du 13 novembre, le temps de son procès à Bruxelles pour une fusillade commise en mars 2016, pendant sa cavale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pas-de-calais Agression Prisons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791806990
Surveillants de prison attaqués : Marine Le Pen se rend à Vendin-le-Vieil
Surveillants de prison attaqués : Marine Le Pen se rend à Vendin-le-Vieil
La députée du Pas-de-Calais s'est rendue à la prison de Vendin-le-Vieil vendredi 12 janvier, au lendemain de l'agression de trois surveillants de cette maison d'arrêt par un détenu islamiste.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/surveillants-de-prison-attaques-marine-le-pen-se-rend-a-vendin-le-vieil-7791806990
2018-01-12 15:38:00
http://media.rtl.fr/cache/nygD_zgNPg2ck7OLsDcMNw/330v220-2/online/image/2018/0112/7791807257_marine-le-pen-le-12-janvier-2018-en-visite-a-la-prison-de-vendin-le-vieil-pas-de-calais-ou-trois-surveillants-ont-ete-agresses-la-veille-par-un-detenu.jpg