Philippe Verdier : "On me reproche ma liberté d'expression"

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - Le chef du service météo de France 2 s'estime mis à l'écart à cause de son livre sur le réchauffement climatique.

Philippe Verdier journaliste météo >
Philippe Verdier : "On me reproche ma liberté d'expression" Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Philippe Verdier, le chef du service météo de France 2 fait polémique depuis début octobre avec son livre Climat investigation, qui dénonce le consensus autour du réchauffement climatique. Selon plusieurs sites internet, son emploi serait menacé alors que la chaîne le dit en congés. Une assertion qu'il conteste : "c'est faux, j'étais en congés jusqu'à la sortie du livre, vendredi dernier. Normalement je devrais être à l'antenne depuis lundi". Il se dit également très affecté :

Je suis très choqué par ce qui se passe, cela me touche beaucoup.

Philippe Verdier

Il explique également qu'il n'a pas choisi d'être absent de l'antenne et qu'il se trouve en congés forcés. "Cela n'est pas une décision de ma part", explique-t-il. "C'est une décision de France Télévisions". Il précise qu'il n'a pas eu de contacts ou d'informations supplémentaires de le part de sa hiérarchie. "Je n'ai eu aucun entretien. Depuis la sortie du livre, je ne suis pas retourné à France Télévisions puisque j'étais dans le cadre de congés pour la promotion du livre. J'ai reçu un courrier qui me demande de ne pas venir. Je ne connais pas l'essentiel des raisons et je ne sais pas la durée de cette décision".

Incertitudes autour d'un éventuel licenciement

Il précise cependant que cette décision est en lien avec son ouvrage: "cela n'a rien à voir avec mon travail à France Télévisions". Il doit également préciser à chaque prise de parole qu'il s'exprime au titre du livre, "c'est un peu schizophrène comme demande mais je le fais". Il dit pâtir de s'être "mis sur la route de la COP21, qui est un bulldozer, et voilà le résultat". "On me reproche ma liberté d'expression", résume-t-il.

Philippe Verdier ignore s'il va retrouver son travail. "J'attends une décision et surtout des explications de la part de France Télévisions". Il souhaite en tout cas retourner à son poste le plus vite possible :

C'est mon travail, je le fais depuis 20 ans et je veux retourner voir les téléspectateurs et faire mon métier.

Par ailleurs, il dément être un climatosceptique, "un mot inventé de toutes pièces par les fonctionnaires des Nations unies". Pour lui, les climatosceptiques sont "tous les gens qui remettent en cause l'influence de l'homme sur le changement climatique. Ce n'est pas tout le propos de mon livre. Il y a beaucoup d'incertitudes sur le climat, on en fait des tonnes sur ce sujet, uniquement parce qu'il y a ce rendez-vous politique, cela n'a rien a voir avec le phénomène physique, climatique en tant que tel". Aujourd'hui, Philippe Verdier se dit "blessé", s'estime "sali" et envisage une suite judiciaire.

La rédaction vous recommande
par Marc-Olivier FogielJournaliste RTL
Suivez Marc-Olivier Fogiel sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780090248
Philippe Verdier : "On me reproche ma liberté d'expression"
Philippe Verdier : "On me reproche ma liberté d'expression"
REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - Le chef du service météo de France 2 s'estime mis à l'écart à cause de son livre sur le réchauffement climatique.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/philippe-verdier-on-me-reproche-ma-liberte-d-expression-7780090248
2015-10-14 22:58:00
http://media.rtl.fr/cache/tw5bBMVeSRWmuTVfnH2Miw/330v220-2/online/image/2015/1005/7779977794_000-par7510311.jpg