Pédophilie : "Il a fallu un drame pour qu'ils se bougent", déplore le père d'une victime

REPLAY / INVITÉ RTL - Sébastien Lopez, père d'une des victimes du directeur d'école de Villefontaine, apprécie l'action du gouvernement sans toutefois s'en satisfaire pleinement.

>
Sébastien Lopez, père d'une victime du directeur pédophile de Villefontaine, était l'invité de RTL Midi le 16 mars 2016 Crédit Image : AFP Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière Télécharger

Un an après le scandale du directeur d'école de Villefontaine, qui avait violé plusieurs enfants alors qu'il avait été condamné en 2008 pour pédopornographie, Sébastien Lopez, le père d'une des victimes, est encore meurtri. "J'ai l'impression que c'était hier et que malheureusement la souffrance n'a pas changé", confie-t-il en préambule au micro de RTL. 


L'homme, père de trois enfants, regrette que sa famille ne soit pas épaulée après cette épreuve dont les séquelles ne disparaissent jamais vraiment. "On a eu un semblant d'accompagnement lorsque l'affaire était médiatisée. Une fois les retombées médiatiques passées, on s'est tous retrouvés un peu seuls et abandonnés". Après le scandale qui touche actuellement l'église catholique, la ministre Najat Vallaud-Belkacem, invitée de RTL matin, a indiqué que 27 radiations avaient eu lieu au sein de l'Éducation nationale en 2015 pour des faits de pédophilie ou de pédopornographie. Une statistique supérieure à celle de 2014 accompagnée d'un travail d'enquête sur les dossiers des encadrants, afin que la terrible affaire de Villefontaine ne puisse pas se reproduire. 

On ne fait pas assez, je dirai même qu'on ne fait peut-être rien

Sébastien Lopez

Pourtant, la rancœur envers les autorités n'a pas faibli chez Sébastien Lopez. "Je leur en veut toujours autant, même si le travail qu'ils font actuellement est une bonne chose. Je me dis que ces 27 personnes auraient pu être détectées bien avant cela. Malheureusement, il a fallu un drame pour qu'ils se bougent". 

En parallèle de ces investigations menées pour que les casiers judiciaires des encadrants soient connus, Sébastien Lopez souhaiterait que des actions soient menées pour la reconstruction des victimes. Face à cette inaction, l'invité de RTL Midi a créé une association d'aide dont il aurait aimé bénéficier il y a un an. "On ne fait pas assez, je dirai même qu'on ne fait peut-être rien. J'ai créé cette association pour offrir la chance aux gens d'être aidés, une offre qu'on ne m'a pas faite (...) Les aider, leur offrir un suivi adapté, psychologique, social et même professionnel parce que les blessures sont longues, elles restent même à vie", conclut-il ainsi sur RTL.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782395868
Pédophilie : "Il a fallu un drame pour qu'ils se bougent", déplore le père d'une victime
Pédophilie : "Il a fallu un drame pour qu'ils se bougent", déplore le père d'une victime
REPLAY / INVITÉ RTL - Sébastien Lopez, père d'une des victimes du directeur d'école de Villefontaine, apprécie l'action du gouvernement sans toutefois s'en satisfaire pleinement.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pedophilie-il-a-fallu-un-drame-pour-qu-ils-se-bougent-deplore-le-pere-d-une-victime-7782395868
2016-03-16 14:19:12
http://media.rtl.fr/cache/lLEuZtn8gGlpMjv7DWddTQ/330v220-2/online/image/2016/0316/7782396084_une-marche-de-soutien-aux-victimes-de-pedophilie-a-villefontaine.jpg