À Paris, recrudescence du "syndrome de Diogène"

REPLAY - Cette maladie étonnante concerne de plus en plus de personnes.

La revue de presse d'Adeline François >
La revue de presse du 22 septembre : à Paris, recrudescence du "syndrome de Diogène" Crédit Image : Romain Boé | Crédits Média : RTL.fr | Durée : | Date :
1/

C'est un phénomène dont on parle peu, mais qui gagne en visibilité au fil des années. Depuis 10 ans, la ville de Paris vient de plus en plus en aide aux personnes souffrant du "syndrome de Diogène". Ces dernières accumulent et entassent de manière maladive et compulsive toute sorte d'objets et de détritus à leur domicile. Au point de ne plus pouvoir se déplacer chez elle, parfois de ne même plus pouvoir ouvrir la porte. Il y a 10 ans, à Paris, on signalait une vingtaine de cas par année. En 2015, 148. Et cette année, près de 300.

C'est LeFigaro.fr qui se penche dans une enquête édifiante sur ce nouveau mal qui ronge des personnes de tout âge. Isolement social, refus de toute aide, négligence extrême de l'hygiène corporelle et domestique. Généralement, c'est le voisinage incommodé par les odeurs ou les insectes qui alerte les services de la ville. Comme lorsqu'ils ont dû évacuer un appartement de 170M2 dans un quartier cossu de Paris, rempli du sol au plafond. Le locataire était niché à l'intérieur de l'encombrement et il a fallu 5 semaines pour évacuer 37 tonnes de détritus. Le plancher était sur le point de s'écrouler. 

Pourquoi une telle recrudescence de cas ? Il n'y a pas plus de malades, dit un spécialiste, mais plus de signalements. Avant, ceux qu'on appelle aussi les entasseurs étaient tout simplement ignorés.

Peu d'études ont été réalisées sur le sujet. C'est en 1975 que deux chercheurs anglais avaient identifié et nommé ce syndrome, les entasseurs ont besoin de tout, mais ne demandent rien. On l'a appelé syndrome de Diogène en référence au philosophe grec qui vivait dans un tonneau et qui méprisait les hommes.

Après le désordre, l'ordre mondial

Et c'est La Croix qui consacre sa une et une double page ce matin à cette question : peut-on rendre la mondialisation acceptable ? Le sujet sera au cœur d'une réunion des ministres européens du Commerce demain à Bratislava. Ils doivent se mettre d'accord pour relancer le commerce international, principal moteur de la croissance tout en répondant aux opposants de plus en plus nombreux à la mondialisation. Parmi eux, l'économiste Thomas Guénolé, pour qui la mondialisation est un programme de pillage des ressources humaines et matérielles de la planète au profit d'une infime minorité. Cette mondialisation malheureuse, elle est le terreau de Podemos, du Brexit, des printemps arabes, d'Occupy Wall Street et de la montée des populismes.

Mais gare à ne pas "jeter le bébé avec l'eau du bain", prévient Dominique Greiner. La globalisation a aussi permis de faire sortir de la pauvreté des pays émergents. Elle a aussi profité aux consommateurs les plus démunis qui ont vu leur pouvoir d'achat décupler. Quant à l'argument des emplois détruits, il est relatif : en 30 ans, la France a perdu 2 millions d'emplois dont 20% seulement sont imputables aux délocalisations. "N'en faisons pas le bouc émissaire de tous nos maux", dit un prof d'économie. Pas sûr que ces arguments suffisent à réconcilier ceux qui comme Eluard pensent qu'un autre monde est possible.

L'argent n'a pas de frontières

"C'est du propre", pourrait-on dire à Neeli Kroes si elle était dans ce studio. Le journal Le Monde a eu accès à de nouveaux documents confidentiels sur les paradis fiscaux, et cette fois on n'est plus au Panama, mais aux Bahamas, et surprise : parmi les détenteurs de sociétés offshore non déclarées dans ce petit paradis, Neelie Kroes, classée cinq années de suite parmi les femmes les plus puissantes du monde par le magazine Forbes, ancienne commissaire européenne a la concurrence de 2004 à 2009. Période pendant laquelle elle était aussi directrice d'une holding qui voulait acheter des parts dans le géant américain de l'énergie Enron. Le plus embarrassant c'est que ses fonctions de commissaire européenne à la concurrence l’ont conduite à œuvrer en faveur de la libéralisation du marché de l’énergie. Jointe par Le Monde, Neelie Kroes a d'abord nié avant de reconnaître qu'elle était directrice non exécutive de cette société offshore et que son non-signalement a la commission avait été un oubli. Puisqu'on vous dit qu'un autre monde est possible.

Prendre un petit vers

Oui et sans modération. C'est Le Parisien-Aujourd'hui en France qui lance ce cri du cœur ce matin. "Il faut sauver les vers de terre !" Ne faites pas cette mine écœurée, ce n'est pas sale. 350 associations européennes, dont 32 Françaises, lancent aujourd'hui une pétition pour la protection de la qualité de sols et leur bras armé, les lombrics. Ils sont le meilleur indicateur de la qualité de nos terrains, mais aussi leurs meilleurs réparateurs. On estime qu'un mètre carré de terre contient 264 vers qui passent leur temps à enrichir la terre en ingérant puis en recrachant les matières organiques -c'est le principe du composteur- et qui font de minuscules galeries qui permettent à la terre de s'aérer et de retenir l'eau. Alors le journal nous donne la recette pour savoir s'il y a des vers dans votre terre. Vous mettez 1 kilo 8 de moutarde et 10 litres d'eau dans un arrosoir, vous versez ça sur un échantillon de votre terrain, et ça fait sortir les vers. Il faut tout de suite les rincer pour qu'ils ne s'étouffent pas, vous les comptez et vous les reposez plus loin.


Sauf qu'aujourd'hui il y a 4 fois moins de vers qu'il y a 40 ans à cause de l'action de l'homme. Nitrate, métaux lourds, goudrons... le ver disparaît, écrasé ou empoissonné, et la terre est moins fertile, le serpent se mord la queue. Les 350 associations veulent que la Commission européenne vote une directive de protection des sols. Pour cela, il faut 1 million de signatures dans 7 pays différents. Alors je ne sais pas vous, mais moi je signe tout de suite. Neelie Kroes n'est plus à la Commission, le vers on préfère quand il est dans la terre plutôt que dans le fruit.

La rédaction vous recommande
par Adeline FrançoisJournaliste RTL
Suivez Adeline François sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7784951601
À Paris, recrudescence du "syndrome de Diogène"
À Paris, recrudescence du "syndrome de Diogène"
REPLAY - Cette maladie étonnante concerne de plus en plus de personnes.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/paris-recrudescence-du-syndrome-de-diogene-7784951601
2016-09-22 10:42:02
http://media.rtl.fr/cache/QNHPtY1azHgPBMahe7BK1Q/330v220-2/online/image/2015/0921/7779798695_adeline-francois.gif