Le burn-out va-t-il devenir une maladie professionnelle ?

REPLAY - Benoît Hamon présente un amendement au projet de loi sur le dialogue social pour faire reconnaître cette maladie du travail comme maladie professionnelle afin d'encourager les entreprises à prévenir les risques.

En France, il y aurait 3,2 millions de salariés exposés au burn-out (image d'illustration) >
"Il faut faire extrêmement attention aux premiers symptômes du burn-out et aller consulter tout de suite", prévient Marie Pezé, psychologue et responsable d'une consultation "souffrance au travail". Crédit Image : istock | Crédits Média : Philippe Nécand | Durée : | Date :
1/

Benoît Hamon se lance dans la lutte contre le burn-out. L'ancien ministre de l'Éducation souhaite le faire reconnaître comme une maladie professionnelle dans le cadre du projet de loi sur le dialogue social, en discussion depuis mardi 19 mai à l'Assemblée nationale. Le socialiste veut présenter ce vendredi un amendement au texte. 

Un amendement pour mieux prévenir les risques de burn-out

Aujourd'hui, le burn-out ne peut pas être reconnu comme maladie professionnelle car il faut que le taux d'incapacité du salarié atteigne les 25%, un taux extrêmement rare. Le frondeur propose donc un taux zéro qui permettrait de passer outre ce barrage. Les salariés jugeant que leur maladie est causée par leurs conditions de travail verraient leur dossier examiné systématiquement par les médecins mandatés par la sécurité sociale. Ce sont ces praticiens qui prendraient la décision.

Pour le salarié, obtenir la qualification de maladie professionnelle permet une prise en charge à 100%. L'autre intérêt, fait valoir l'ancien ministre : ces frais seraient imputés à la branche accident du travail et maladie professionnelle, la seule branche de la sécurité sociale à être bénéficiaire et intégralement financée par les cotisations patronales, ce qui encouragerait, pense-t-il, les entreprises à mieux prévenir les risques de burn-out.

Quels symptômes du burn-out ?

En France, il y aurait 3,2 millions de salariés exposés au syndrome d'épuisement professionnel. Un Français sur quatre est concerné par cette maladie. Le burn-out peut toucher tous les milieux, toutes les professions. "Il y a trois symptômes majeurs à retenir : la fatigue qui ne cède plus au repos, la perte du plaisir au travail, si ce n'est même la peur au ventre pour y aller, et enfin, le troisième symptôme important, le recours aux produits pour tenir", explique Marie Pezé, psychologue et responsable d'une consultation "souffrance au travail". 

Il faut faire extrêmement attention aux premiers symptômes

Marie Pezé, psychologue et responsable d'une consultation "souffrance au travail"

"Au bout, ça peut être des formes très variées d'effondrement. Comme ne pas pouvoir se lever un lundi matin et être arrêté 6 mois, un an", mais on risque aussi de "faire un infarctus, faire un raptus suicidaire, donc il faut faire extrêmement attention aux premiers symptômes que l'on ressent et aller consulter tout de suite, prévient-elle. Quand on est en burn-out, si on est retiré du travail suffisamment longtemps et à temps, on retrouve sa joie de vivre". En revanche, "si on renvoie le salarié trop tôt, il replonge", conclut la spécialiste.

Comment prévenir la maladie ?

Mais le burn-out peut être bien sûr décelé à temps et corrigé. Pour cela, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin du travail qui aidera à prévenir les premiers signes d'épuisement. Ensuite, il faut apprendre à prendre du recul vis-à-vis de sa situation et relativiser son stress au travail. 

Au quotidien, dire non face à une surcharge de travail, afin de ne pas être débordé. Il est aussi conseillé de réaliser des bilans sanguins afin de contrôler ses carences en fer ou en vitamines. Optimiser aussi son organisation de travail et déléguer certaines taches. 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7778439704
Le burn-out va-t-il devenir une maladie professionnelle ?
Le burn-out va-t-il devenir une maladie professionnelle ?
REPLAY - Benoît Hamon présente un amendement au projet de loi sur le dialogue social pour faire reconnaître cette maladie du travail comme maladie professionnelle afin d'encourager les entreprises à prévenir les risques.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/le-burn-out-va-t-il-devenir-une-maladie-professionnelle-7778439704
2015-05-22 09:37:00
http://media.rtl.fr/cache/YSksEfurCGNV_2jPQmTMag/330v220-2/online/image/2015/0522/7778441507_istock-000016076514-double.jpg