1 min de lecture ETA

L'organisation ETA livre une liste de caches d'armes à la police française

L'organisation séparatiste basque espagnole, qui a annoncé son désarmement total, a fourni à la police française une liste de 12 caches d'armes dans le sud-ouest du pays.

Une affiche représentant le logo de l'ETA dans un village du pays basque espagnol
Une affiche représentant le logo de l'ETA dans un village du pays basque espagnol Crédit : ANDER GILLENEA / AFP
Christophe Guirard et AFP

L'organisation séparatiste basque espagnole ETA, via des "artisans de la paix" de la société civile française, a fourni à la police une liste de 12 caches d'armes dans le Sud-Ouest de la France, a-t-on appris samedi 8 avril par la Commission internationale de vérification (CIV), structure indépendante. Le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl a salué samedi 8 avril "un grand pas", est "un jour incontestablement important".

Ces 12 caches d'armes et d'explosifs, qui constitueraient ce qu'il reste de l'arsenal d'ETA, sont situées dans les départements du Gers, des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, a-t-on précisé de mêmes sources. L'ETA (Euskadi ta Askatasuna, soit "Pays basque et liberté") avait annoncé dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 avril, dans un communiqué à la  BBC, son "désarmement total" pour le samedi 8 avril, et appelé à une grande manifestation à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).

L'organisation, née en 1959 dans la lutte contre le franquisme, a renoncé en octobre 2011 à la lutte armée, après plus de 40 ans de violences au nom de l'indépendance du Pays Basque et de la Navarre. Mais elle refusait son désarmement et sa dissolution exigés par Madrid et Paris, réclamant une négociation sur ses membres détenus (environ 360, dont 75 en France et une centaine purgeant des peines de plus de dix ans de prison).

À lire aussi
Rassemblement célébrant le désarmement de l'ETA ETA
Le journal de 7h : L' ETA a rendu près de 3,5 tonnes d'armes

"Un événement historique"

L'ex-dirigeant de Batasuna Arnaldo Otegi, qui fut considéré comme le "bras politique" de l'ETA, estime que la remise de ses armes par l'organisation séparatiste est un "événement historique", qui sera suivi d'un "débat entre ses militants sur son avenir". "Demander à l'ETA, exiger de l'ETA, interpeller l'ETA, ne me paraît pas efficace", ajoute-t-il. "Je n'avais fait aucune demande publique pour l'arrêt de l'activité armée et pourtant ces deux étapes ont été franchies", ajoute-t-il. "J'ai toujours considéré que les gestions discrètes (...) fonctionnent mieux".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
ETA France Espagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788019475
L'organisation ETA livre une liste de caches d'armes à la police française
L'organisation ETA livre une liste de caches d'armes à la police française
L'organisation séparatiste basque espagnole, qui a annoncé son désarmement total, a fourni à la police française une liste de 12 caches d'armes dans le sud-ouest du pays.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-organisation-eta-livre-une-liste-de-caches-d-armes-a-la-police-francaise-7788019475
2017-04-08 08:24:00
http://media.rtl.fr/cache/1iT13dVV8PNjMlXtO8VQzw/330v220-2/online/image/2017/0407/7787999002_une-affiche-representant-le-logo-de-l-eta-dans-un-village-du-pays-basque-espagnol.jpg