1 min de lecture Société

Fabrice, maître-carrossier, travaille sous l'oeil bienveillant de son père

REPORTAGE - Chez Fabrice, qui a repris l'entreprise paternelle dans la Marne, les voitures de collections voisinent les citadines d'aujourd'hui.

Armelle Levy La France et ses artisans Armelle Levy
>
Télécharger Fabrice Gervasoni, maître-carrossier, travaille sous l'oeil bienveillant de son père Crédit Image : RTL / Arnaud Tousch | Crédit Média : Arnaud Tousch | Durée : | Date : La page de l'émission
Arnaud Tousch
et Loïc Farge

Dans le vaste atelier de Fabrice Gervasoni à Taissy, les voitures modernes côtoient les véhicules anciens. Au fond, il y a l'atelier peinture. Quelques employés s'affairent pour redonner vie à des voitures parfois abîmées. C'est le rôle de ces maîtres-carrossiers. "C'est un titre que nous avons depuis plusieurs années et qui nous récompense. Nous sommes fiers du savoir-faire de nos compagnons et de l'entreprise", explique-t-il. Comme beaucoup de petites entreprises, c'est une belle affaire de famille.

Le père de Fabrice était carrossier de profession. Et il a toujours un regard sur l'affaire de son fils. "Officiellement mon père est à la retraite. Mais il est physiquement et régulièrement dans les locaux, puisqu'il s'occupe de ses propres véhicules historiques", raconte notre artisan."Au quotidien ce sont trente personnes sur quatre sites qui polissent, peignent et redonnent vie à des véhicules marqués et parfois en assez mauvais état".

À lire aussi
Édouard Philippe, sur le perron de l'Élysée le 9 août 2017 société
Édouard Philippe bannit l'écriture inclusive des textes officiels
Une 2CV dans l'atelier de Fabrice Gervasoni
Une 2CV dans l'atelier de Fabrice Gervasoni Crédit : RTL / Arnaud Tousch

Dans son atelier, Fabrice est capable de redonner vie à toutes les voitures. Le maître-carrossier a décidé de consacrer une grande partie de son atelier aux voitures anciennes. Elles sont sublimées à quelques pas des voitures nouvelle génération.

Sur certains modèles, il faut des heures de travail pour arriver à un résultat impeccable. Une satisfaction élevée au rang d'art. Malheureusement, aujourd'hui le recrutement de jeunes est très difficile.

Le volant d'un véhicule ancien de marque Abarth dans l'atelier de Fabrice Gervasoni
Le volant d'un véhicule ancien de marque Abarth dans l'atelier de Fabrice Gervasoni Crédit : RTL / Arnaud Tousch

Dans l'atelier, la partie voitures anciennes intéresse beaucoup son papa qui porte un regard bienveillant sur la reprise de son affaire. "Il est fier de voir qu'il y a une certaine continuité dans la démarche et dans le développement, et de pouvoir encore former des jeunes et leur donner des plans de carrière", confie Fabrice Gervasoni. La transmission avec passion aux plus jeunes, voilà l'une des raisons du succès de ce maître-carrossier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Artisanat Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790536499
Fabrice, maître-carrossier, travaille sous l'oeil bienveillant de son père
Fabrice, maître-carrossier, travaille sous l'oeil bienveillant de son père
REPORTAGE - Chez Fabrice, qui a repris l'entreprise paternelle dans la Marne, les voitures de collections voisinent les citadines d'aujourd'hui.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/fabrice-gervasoni-maitre-carrossier-travaille-sous-l-oeil-bienveillant-de-son-pere-7790536499
2017-10-16 11:27:13
http://media.rtl.fr/cache/uohjmMak3n0M9UGMKTbdqQ/330v220-2/online/image/2017/1016/7790536863_des-voitures-anciennes-dans-l-atelier-de-fabrice-gervasoni.jpg