Corse : un manifestant condamné à de la prison ferme après les affrontements de Corte

Les rues de Corte (Haute-Corse) ont été le théâtre d'affrontements musclés entre des manifestants et les forces de l'ordre cette semaine. Un jeune homme interpellé mardi soir a été condamné à 5 mois de prison ferme ce jeudi 18 février.

La Corse a été secouée par trois nuits d'incidents, comme ici à Corte le 16 février 2016
Crédit : AFP / Pascal Pochard-Casabianca
La Corse a été secouée par trois nuits d'incidents, comme ici à Corte le 16 février 2016

La tension ne retombe pas en Corse après les événements de samedi dernier à Reims. Huit supporters du SC Bastia avaient été interpellés par des policiers après la victoire de leur équipe dans le championnat de France de football. Des échauffourées - dont les raisons sont encore inconnues - avaient éclaté entre ces fans et les forces de l'ordre dans la ville champenoise.

Ce qui nourrit la colère des jeunes qui manifestent à Corte depuis le début de la semaine, c'est l'état de santé de Maxime, un jeune homme de 22 ans qui a perdu l'usage de son œil gauche lors de cette soirée. Sur ce point, deux versions s'opposent. Les supporters affirment que l'étudiant en Master à l'université de Corte a été touché par un tir de flash-ball, ce que contestent les policiers qui indiquent qu'il se serait blessé en tombant sur un poteau à proximité des rails du tramway.

Le parquet avait dans un premier temps nié l'utilisation de flash-ball avant de reconnaître qu'un tir avait touché le jeune supporter à l'abdomen. Une information judiciaire a été lancée sur ce volet et une enquête de l'inspection générale de la Police nationale a été demandée par la justice.

Un premier jugement tendu

Maxime est membre du club de football de Corte et étudiant à la faculté Pascal Paoli, ce qui explique ce déchaînement de colère en début de semaine dans la ville de Haute-Corse. Lors des rassemblements dans les rues de la ville lundi et mardi soir, des cocktails Molotov et des cailloux ont été jetés aux forces de l'ordre qui ont répondu avec des gaz lacrymogènes.

Lors de ces scènes de guérilla urbaine, les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation de quelques jeunes dont Rémy Di Caro, 20 ans, arrêté en fin de soirée mardi. Le jeune homme est passé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bastia jeudi 18 février pour violence en réunion. Il a nié les faits, mais a été condamné à dix mois de prison dont cinq ferme.

Cette décision a ravivé l'ire des jeunes mobilisés depuis le début de la semaine qui étaient venus soutenir leur camarade. Preuve de la tension qui règne sur l'île de beauté, la salle d'audience a été rapidement évacuée et le périmètre a été bouclé par des policiers et gendarmes en tenues anti-émeute.

De nouvelles mobilisations ont été organisées dans les rues de Bastia et de Corte ce jeudi. Par mesure de sécurité, le rectorat a décidé de fermer les établissements scolaires pour deux semaines, anticipant le début des vacances d'hiver prévu samedi 20 février. Une manifestation soutenue par le SC Bastia sera d'ailleurs organisée samedi dans la ville à l'appel du principal club de supporters.

La rédaction vous recommande
par Nicolas Ledain
Suivez Nicolas Ledain sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781957955
Corse : un manifestant condamné à de la prison ferme après les affrontements de Corte
Corse : un manifestant condamné à de la prison ferme après les affrontements de Corte
Les rues de Corte (Haute-Corse) ont été le théâtre d'affrontements musclés entre des manifestants et les forces de l'ordre cette semaine. Un jeune homme interpellé mardi soir a été condamné à 5 mois de prison ferme ce jeudi 18 février.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/corse-un-manifestant-condamne-a-de-la-prison-ferme-apres-les-affrontements-de-corte-7781957955
2016-02-19 01:47:00
http://media.rtl.fr/cache/U5G9IAm2LfsqzUcjN2X3kg/330v220-2/online/image/2016/0218/7781946579_la-corse-a-ete-secouee-par-trois-jours-d-incidents-comme-ici-a-corte-le-16-fevrier-2016.jpg