1 min de lecture Justice

Claude Guéant : la justice lui confisque deux biens immobiliers

L'ancien ministre de l'Intérieur doit s'expliquer dans le cadre d'une enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007.

L'ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant.
L'ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant. Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Émilie Jéhanno
Émilie Jéhanno

Au cœur d'une enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007, Claude Guéant s'est vu confisquer deux biens immobiliers par la justice, le 12 juin. Sont concernés : un appartement dans le XVIe arrondissement de Paris et une résidence secondaire dans le Maine-et-Loire, révèle Le Parisien, ce mardi 20 juin. L'ancien secrétaire général de l'Élysée de Nicolas Sarkozy peut toujours y séjourner, mais ne peut plus les vendre.

Cette confiscation intervient plus de deux ans après la mise en examen de l'ex-ministre de l'Intérieur. Les magistrats enquêtent sur les liens entre la Libye et le financement de la campagne de 2007. Dans ce dossier, Claude Guéant doit s'expliquer sur l'origine d'un versement de 500.000 euros, effectué en 2008 et provenant de Malaisie. L'ancien ministre de l'Intérieur assure que cette somme est liée à la vente de deux tableaux.

Les enquêteurs soupçonnent une vente fictive

Mais les enquêteurs soupçonnent une vente fictive et un montage financier. Il aurait été destiné à faciliter l’achat d'un appartement de 90 m² dans le XVIe arrondissement de Paris pour un montant de 717.500 euros, réglé comptant, celui-là même qui a fait l'objet de la confiscation. Claude Guéant maintient que la transaction était régulière.

À lire aussi
La scène du drame de la pizzeria de Sept-Sorts Seine-et-Marne
Voiture bélier à Sept-Sorts : le conducteur déclaré responsable pénalement

Dans le quotidien, Philippe Bouchez El Ghozi, l’avocat de l'ancien ministre se montre surpris : "on peut s’étonner que de telles mesures conservatoires soient prises plusieurs années après le début de l’instruction et alors que rien de nouveau ne justifie celles-ci". Il avance également : "certains pourraient légitimement considérer que ces mesures constituent, en réalité, une forme désespérée de pression et de sanction en dehors de tout jugement dans un dossier qui patine complètement."

Selon les informations du Parisien, la maison secondaire confisquée a été perquisitionnée début juin par les policiers de l’Office anti-corruption sans qu’aucun document ne soit saisi. Ce n'est pas la première affaire qui poursuit Claude Guéant. Le 23 janvier, il a été condamné à deux ans de prison, dont un an ferme par la cour d'appel de Paris dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Politique Claude Guéant
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789035551
Claude Guéant : la justice lui confisque deux biens immobiliers
Claude Guéant : la justice lui confisque deux biens immobiliers
L'ancien ministre de l'Intérieur doit s'expliquer dans le cadre d'une enquête sur le financement de la campagne présidentielle de 2007.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/claude-gueant-la-justice-lui-confisque-deux-biens-immobiliers-7789035551
2017-06-20 09:37:23
http://media.rtl.fr/cache/xmvh2jQprw6ecIJUhl6uyQ/330v220-2/online/image/2015/0624/7778854383_claude-gueant.jpg