"Charlie Hebdo" : la veuve de Wolinski partie civile pour comprendre "les failles" de la réaction policière

REPLAY / INFO RTL - Six mois après l'attaque contre "Charlie Hebdo", Maryse Wolinski se constitue partie civile pour établir les responsabilités dans "les failles" de l'intervention policière.

>
Maryse Wolinski s'est portée partie civile Crédit Média : Marie-Baptiste Duhart

Vingt-quatre semaines après que les frères Kouachi se soient introduits dans la rédaction de Charlie Hebdo pour commettre les atrocités du 7 janvier dernier, Maryse Wolinski ne décolère pas. Attisée par les circonstances du tragique événement, la peine de la veuve de Georges Wolinski ne s'est pas estompée. Désormais, la journaliste et romancière souhaite connaître tous les détails de cette journée morbide, afin de faire la lumière sur "les failles" de l'intervention policière qui n'a pas été selon elle à la hauteur des risques encourus par les dessinateurs.

"Je ne suis pas en colère contre ceux qui restent, je suis en colère en général, contre ce qui s'est passé, explique-elle ainsi au micro de RTL. Est-ce qu'il y a eu des failles ? Oui il y en a eu, bien sûr. Pourquoi n'y avait-il pas une fourgonnette ? Pourquoi le GIGN n'a pas débarqué ? Il y a eu plusieurs coups de téléphone avant que les Kouachi arrivent dans la salle de rédaction, de différentes personnes de l'immeuble. Par conséquent on se demande pourquoi ce sont trois vététistes qui sont arrivés alors que l'on parle de deux hommes masqués, cagoulés et ayant en main des armes de guerre". 

Il y a plusieurs responsables (...) J'ai envie de comprendre donc je cherche à comprendre

Maryse Wolinski

Toutes ces questions restées sans réponse depuis six mois empêchent Maryse Wolinski de faire son deuil. Détruite par l'absence de son mari, la femme de 72 ans va se porter partie civile afin qu'une enquête détermine qui sont les responsables de la protection défaillante du bâtiment dans lequel la rédaction de Charlie Hebdo se réunissait tous les mercredi. 


"Pourquoi cet attentat rue Nicolas-Appert ? Il y a plusieurs responsables de ces failles. Moi j'ai envie de comprendre donc je cherche à comprendre. Je me suis porté partie civile, donc la semaine prochaine je pourrais avoir le dossier que je vais aller chercher chez mon avocate. La distance, je la prendrai après, quand j'aurais suffisamment d'éléments pour agir une fois de plus". 

En attendant une issue à ses revendications, Maryse Wolinski a d'autres projets, toujours liés à Georges. Dans une interview accordée dernièrement au Parisien, la journaliste révélait qu'elle écrivait actuellement la préface d'une lettre ouverte qu'il lui avait adressé en 1978 et qui sera prochainement rééditée aux éditions du Seuil. 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7779021482
"Charlie Hebdo" : la veuve de Wolinski partie civile pour comprendre "les failles" de la réaction policière
"Charlie Hebdo" : la veuve de Wolinski partie civile pour comprendre "les failles" de la réaction policière
REPLAY / INFO RTL - Six mois après l'attaque contre "Charlie Hebdo", Maryse Wolinski se constitue partie civile pour établir les responsabilités dans "les failles" de l'intervention policière.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/charlie-hebdo-la-veuve-de-wolinski-partie-civile-pour-comprendre-les-failles-de-la-reaction-policiere-7779021482
2015-07-07 06:56:00
http://media.rtl.fr/cache/Id-EzvOYZbMDsnkHYm9MxA/330v220-2/online/image/2015/0706/7779021576_maryse-wolinski-le-13-juin-2015.jpg