3 min de lecture Affaire Snowden

Edward Snowden s'inquiète des lois post "Charlie Hebdo" en France

Dans une longue interview au "Guardian", le lanceur d'alerte Edward Snowden met en garde contre les nouvelles lois qui restreignent les libertés des citoyens, notamment en France.

Edward Snowden interview par le Guardian à Moscou
Edward Snowden interview par le Guardian à Moscou Crédit : Capture d'écran du site du Guardian
Yannick Sanchez
Journaliste RTL

"Nous savons que dans l'attaque de Charlie Hebdo (...) les terroristes étaient connus du gouvernement avant leurs attaques. Cette incapacité à prévenir les crimes ne vient pas d'un manque de surveillance mais plutôt d'un excès de surveillance et du fait que nous étions incapables de comprendre les informations dont nous disposions." 

Dans un long entretien accordé au quotidien britannique le Guardian, Edward Snowden, le lanceur d'alerte à l'origine des révélations sur le programme de surveillance de masse de l'agence de renseignement américaine (NSA), invite à prendre de nouvelles mesures pour stopper la "surveillance intrusive" et s'inquiète des mesures liberticides prises "en France, au Canada, en Australie" alors que le 5 mai dernier l'Assemblée nationale a voté la loi sur le renseignement

À lire aussi
Des avions Air France (illustration) Air France
Air France : les passagers seraient espionnés par la NSA

"Tout le monde s'accorde à dire que ces programmes n'ont pas amélioré la sécurité, et s'ils l'ont fait, c'est au prix d'une dégradation inacceptable de nos droits", a renchéri le lanceur d'alerte. 

La première fois que les États-Unis font marche arrière sur le renseignement

Cet entretien intervient également alors que la Cour d'appel des États-Unis a décrété que le programme de collecte massive de données réalisée par la NSA, révélé par Edward Snowden, était illégal. Au moment où la France vote pour la mise en place de boîtes noires permettant d'intercepter les données de connexion des internautes, les députés américains (House of Representatives, ndlr) se sont prononcés en faveur d'une réforme du programme de surveillance. 

Ce changement d'attitude des parlementaires outre-Atlantique est "sans précédent", admet Edward Snowden mais il reste néanmoins au Sénat à entériner la loi permettant de mettre un terme aux écoutes téléphoniques intrusives

Ce n'est que le début d'une vague de réformes plus larges. Des programmes de collecte de données bien plus intrusifs sont encore en cours.

Edward Snowden
Partager la citation

"C'est la première fois depuis les années 1970 qu'est décidée une restriction des privilèges dont jouissent les membres de la communauté du renseignement", déclare Edward Snowden en nuançant sur le fait que les écoutes téléphoniques ne constituent qu'un des éléments du vaste programme de surveillance américain : "Ce n'est que le début d'une vague de réformes plus larges. Des programmes de collecte de données bien plus intrusifs sont encore en cours - sur les voyages que nous effectuons notamment ou concernant nos données bancaires - mais si nous travaillons ensemble nous pourrons changer ces lois nuisibles". 

Aux États-Unis, le débat continue de faire rage entre les partisans de l'expansion du renseignement et les défenseurs des droits et libertés des citoyens sur internet. Récemment, l'ancien directeur de la CIA, Michael Morell a publié un essai dans lequel il affirme que les révélations d'Edward Snowden ont aidé les terroristes de l'organisation de l'État islamique. Ce que le lanceur d'alerte dément formellement. 

"Il dit que j'ai participé à la montée de l'organisation de l'État islamique mais n'a jamais fourni aucune preuve", assure Edward Snowden qui poursuit son combat depuis la Russie où il vit en exil avec sa femme. 

Mon travail n'est pas terminé, je dirais même qu'il ne fait que commencer

Edward Snowden
Partager la citation

Deux ans après avoir été à la source de l'une des plus grandes révélations de l'histoire des États-Unis, Edward Snowden poursuit le travail : "Je dors un peu moins, je dois me lever un peu plus tôt mais je me sens utile, j'ai l'impression de pouvoir aider..." 

Craint-il pour son avenir ? L'homme est toujours en exil en Russie et sait que l'asile politique dont il dispose est éphémère. Mais ce dernier préfère se focaliser sur le travail qu'il lui reste à accomplir : "Quand je pense à l'avenir, je pense au fait qu'il reste encore tellement de choses à faire. Mon travail n'est pas terminé, je dirais même qu'il ne fait que commencer." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Snowden États-Unis Surveillance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7778448115
Edward Snowden s'inquiète des lois post "Charlie Hebdo" en France
Edward Snowden s'inquiète des lois post "Charlie Hebdo" en France
Dans une longue interview au "Guardian", le lanceur d'alerte Edward Snowden met en garde contre les nouvelles lois qui restreignent les libertés des citoyens, notamment en France.
http://www.rtl.fr/actu/international/snowden-s-inquiete-des-lois-post-charlie-hebdo-en-france-7778448115
2015-05-22 21:14:00
https://media.rtl.fr/cache/utWhkgWXjG7y9JphBfYAqQ/330v220-2/online/image/2015/0522/7778448332_edward-snowden-interview-par-le-guardian-a-moscou.PNG