"Beaucoup de jeunes de quartiers défavorisés se construisent une identité fantasmée", explique Isabelle Wekstein

REPLAY / INVITÉE RTL - Dans le documentaire "Les Français c'est les autres" Isabelle Wekstein suit une classe d'un lycée professionnel de Noisy-le-Sec.

Marc-Olivier Fogiel >
"Beaucoup de jeunes de quartiers défavorisés se construisent une identité fantasmée", explique Isabelle Wekstein Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Les Français c'est les autres, sera diffusé sur France 2 mercredi 3 février à 23h30. L'objectif : écouter les clichés pour les déconstruire. Ce documentaire suit une avocate et un cinéaste, à la rencontre de lycéens de quartiers populaires. Le projet naît en 2010 lorsque Isabelle Wekstein, avocate, commence à filmer ses interventions dans des classes d'un lycée professionnel de Noisy-le-Sec où plus de 900 élèves de 46 nationalités différentes étudient. Et en 5 ans, la situation s'est aggravée. "Il y a plus de repli communautaire, de radicalisme, de préjugés", observe Isabelle Wekstein. Elle raconte que dans une classe de 30 élèves, presque tous lèvent la main quand on leur demande qui est Français. "Mais quand on leur demande 'qui se sent Français', ils ne sont plus qu'un ou deux". 

Isabelle Wekstein a rapporté plusieurs raisons à cette situation. "Le fait qu'il ne parle pas français chez eux, que la décoration est différente et pour beaucoup car certains sont victimes de racisme. Ce sont les autres également qui ne les voient pas comme français". 

Un antisémitisme inquiétant

Pourtant il s'agit de jeunes issus de la 3e voire de la 4e génération. Dans le documentaire, Benjamin Stora propose une analyse : "La première génération vivait entre elle, la deuxième a voulu prendre part à la société et la troisième se braque car elle ressent un échec de l'intégration voulue par les parents". Du coup, beaucoup se construisent une identité fantasmée, comme ce jeune qui rêve de faire sa vie en Algérie sans jamais y avoir été. 

Isabelle Wekstein interroge les élèves sur leur antisémitisme. Pour eux, les juifs sont forcément riches, avares, tiennent les médias et se victimisent. "Dans 100% des cas, le préjugé du juif riche et radin ne cesse jamais, raconte Isabelle Wekstein. Mais c'est du fantasme absolu car quand on leur demande combien de juifs ils connaissent, ils répondent une ou deux familles. Et quand on leur demande si ces dernières sont riches, ils répondent non". 

par Marc-Olivier FogielJournaliste RTL
Suivez Marc-Olivier Fogiel sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781671607
"Beaucoup de jeunes de quartiers défavorisés se construisent une identité fantasmée", explique Isabelle Wekstein
"Beaucoup de jeunes de quartiers défavorisés se construisent une identité fantasmée", explique Isabelle Wekstein
REPLAY / INVITÉE RTL - Dans le documentaire "Les Français c'est les autres" Isabelle Wekstein suit une classe d'un lycée professionnel de Noisy-le-Sec.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/beaucoup-de-jeunes-de-quartiers-defavorises-se-construisent-une-identite-fantasmee-explique-isabelle-wekstein-7781671607
2016-02-02 21:35:00
http://media.rtl.fr/cache/CrBQyFYxMabC4uMT28UxzQ/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346883_marc-oliver-fogiel.jpg