Fermeture de Fessenheim : la France et l'Allemagne s'opposent fermement

REPLAY - L'Allemagne demande la fermeture de la centrale de Fessenheim dans le Haut-Rhin, qu'elle représente un "risque sécuritaire'".

>
La France et l'Allemagne s'opposent sur la fermeture de Fessenheim Crédit Image : AFP / SEBASTIEN BOZON

L'Allemagne demande à la France la fermeture "le plus vite possible" de la centrale nucléaire de Fessenheim. "Pour nous, il est très clair que Fessenheim est très vieille, trop vieille pour être encore en activité, a souligné ce porte-parole. Des réacteurs aussi vieux représentent un risque sécuritaire", a estimé, le 4 mars, un porte-parole de la ministre allemande de l'Environnement, Barbara Hendricks. Le même jour, deux médias allemands, le journal Süddeutsche Zeitung et la télévision régionale WDR, ont révélé qu'un incident a eu lieu dans la centrale il y a deux ans. Un incident suffisamment important pour que soit utilisé du bore, comme à Fukushima. 

Les Allemands expliquent également que l'un des deux réacteurs est devenu incontrôlable à cause d'une inondation. L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) confirme que cet incident était connu. Oui, il y a bien eu une inondation dans la zone non-nucléaire de la centrale, de l'eau a pénétré dans des circuits électriques, imposant l'arrêt du réacteur. Mais plutôt que d'utiliser la procédure classique les techniciens ont choisi d'injecter du bore, une substance chimique qui permet de réguler la température du réacteur

Est-ce qu'on attend réellement que ça nous pète à la figure pour arrêter Fessenhein ?

André Hatz, de l'association Stop Fessenheim

Pour André Hatz, de l'association Stop Fessenheim, même si l'incident a été classé de niveau 1, il "est très grave puisqu'il y avait potentialité de perte de contrôle du réacteur, donc il a fallu utiliser une procédure d'urgence". Les autorités expliquent qu'il n'y a pas eu perte de contrôle. "Nous n'en savons rien. Aujourd'hui, on peut juste dire qu'il n'y a pas eu de morts. Est-ce qu'on attend réellement que ça nous pète à la figure pour arrêter Fessenheim ?", se demande l'opposant à la centrale. L'Autorité de sûreté du Nucléaire, par la voix de son antenne strasbourgeoise, a déclaré qu'il n'y avait pas lieu de fermer la centrale pour raison de sûreté.

La Suisse et le Luxembourg s'inquiètent aussi

De son côté, la Suisse s'inquiète aussi de la vétusté de la centrale nucléaire du Bugey, située à 70 km à vol d'oiseau du canton de Genève. Celui-ci porte plainte contre X, pour mise en danger d'autrui. Quant au Luxembourg, voisin de la Moselle, il demande à la Commission européenne de donner son avis sur la fermeture de la centrale Cattenom.

La rédaction vous recommande
par Sophie JoussellinJournaliste RTL
Suivez Sophie Joussellin sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782205406
Fermeture de Fessenheim : la France et l'Allemagne s'opposent fermement
Fermeture de Fessenheim : la France et l'Allemagne s'opposent fermement
REPLAY - L'Allemagne demande la fermeture de la centrale de Fessenheim dans le Haut-Rhin, qu'elle représente un "risque sécuritaire'".
http://www.rtl.fr/actu/sciences-environnement/fermeture-de-fessenheim-la-france-et-l-allemagne-s-opposent-fermement-7782205406
2016-03-05 00:01:14
http://media.rtl.fr/cache/7uHljv2sQ9vArtpJkKUuNg/330v220-2/online/image/2014/0619/7772732474_la-centrale-nucleaire-de-fessenheim-haut-rhin-en-avril-2013-photo-d-illustration.jpg