UMP : l'amende de Nicolas Sarkozy payée par le parti refait surface

Les cadres du parti doutent de la légalité de la manœuvre qui permis à l'UMP de régler des amendes infligées à Nicolas Sakozy après l'invalidation de ses comptes de campagne, rapporte l'"Express".

Nicolas Sarkozy le 10 mars 2014
Crédit : AFP / Valéry Hache
Nicolas Sarkozy le 10 mars 2014

Le "Sarkhoton" revient empoisonner la vie de l'UMP. En cause, un chèque réglé par l'UMP pour payer les amendes infligées personnellement à Nicolas Sarkozy, dont la légalité divise les dirigeants du parti, rapporte l'Express.

L'UMP avait lancé une vaste campagne de dons, le "Sarkhoton", à l'été 2013 pour assumer financièrement les 11 millions d'euros à rembourser après l'invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy.

L'UMP avait choisi de soutenir Sarkozy

Légalement, l'UMP n'était pas obligée d'assumer cette ardoise, le règlement revenant au candidat, mais le parti avait décidé de soutenir Nicolas Sarkozy.

Sauf que parmi les sommes remboursées par l'UMP, figuraient 363.615 euros de sanctions à "caractère personnel" infligée à Nicolas Sarkozy par le Conseil constitutionnel.

En septembre, déjà, le Canard Enchaîné avait souligné l'illégalité potentielle d'un remboursement par l'UMP et non par le candidat. Interrogée sur ce point, la trésorière du parti avait semblait embarrassée.

Un possible conflit d'intérêt

À présent, les nouveaux cadres de l'UMP viennent de s'apercevoir que la personne qui a validé la légalité de ce remboursement n'est autre que Maître Philippe Blanchetier, l'avocat de Nicolas Sarkozy.


Plusieurs cadres du parti estiment qu'il y a eu "conflit d'intérêt" et même "abus de confiance". L'ancien premier ministre François Fillon, dont la rivalité avec l'ancien président ne fait plus de secret, fait partie de ceux-là.

Désaccord au sein de la nouvelle direction

Le député de Paris a sollicité une consultation qui a confirmé que l'UMP n'avait pas à payer pour Nicolas Sarkozy. Résultat, il ne souhaite pas "assumer la responsabilité juridique" de la décision du remboursement. 

Alain Juppé partage l'avis de François Fillon, tandis que Jean-Pierre Raffarin préférerait trouver une solution d'apaisement. La troïka doit trouver un accord avant le lundi 30 juin, date à laquelle elle doit livrer les comptes certifiés de l'UMP à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772895281
UMP : l'amende de Nicolas Sarkozy payée par le parti refait surface
UMP : l'amende de Nicolas Sarkozy payée par le parti refait surface
Les cadres du parti doutent de la légalité de la manœuvre qui permis à l'UMP de régler des amendes infligées à Nicolas Sakozy après l'invalidation de ses comptes de campagne, rapporte l'"Express".
http://www.rtl.fr/actu/politique/ump-l-amende-de-nicolas-sarkozy-payee-par-le-parti-refait-surface-7772895281
2014-06-27 14:48:28
http://media.rtl.fr/cache/HkiG2KTBPpk89W3W495_1A/330v220-2/online/image/2014/0606/7772452325_nicolas-sarkozy.jpg