5 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : institutions, écologie, Europe... ce que propose Mélenchon

LE GRAND JURY - Le candidat de la France insoumise a décliné les propositions phares de son programme présidentiel.

Olivier Mazerolle Le Grand Jury Olivier Mazerolle
>
Télécharger Le Grand Jury de Jean-Luc Mélenchon du 9 octobre 2016 Crédit Image : RTL | Crédit Média : Olivier Mazerolle | Durée : | Date : La page de l'émission
Olivier Mazerolle et Ludovic Galtier

Comme c'est le cas pour beaucoup de candidats, Jean-Luc Mélenchon commence à dégainer "L'avenir en commun", son programme pour 2017. Les 15 et 16 octobre prochains, le tribun tiendra la première "Convention de la France insoumise" près de Lille. Il évoquera à n'en pas douter l'une de ses idées phares, à savoir la convocation d'une assemblée constituante dont l'objectif est de "répondre aux trois urgences : démocratiques, écologiques et économiques et sociales" et surtout de dénoncer ce qu'il nomme "la monarchie présidentielle absurde".

"Il faut réécrire le texte fondateur qui nous organise (constitution de 1958 écrite par le général de Gaulle, ndlr)", répète celui qui défend depuis 2012 l'instauration d'une VIe République pour réconcilier les citoyens avec la démocratie. Cette assemblée constituante serait composée "des députés qui seront élus par le peuple. Aucun des députés qui seront là ne devra avoir siégé dans une assemblée précédemment." Jean-Luc Mélenchon va même plus loin en imaginant qu'une "partie de cette assemblée constituante soit tirée au sort."

Une assemblée constituante pour faire quoi ?

Après son éventuelle accession à l'Élysée, Jean-Luc Mélenchon souhaite laisser du temps à l'assemblée constituante pour "rafraîchir la Constitution", qui sera ensuite soumise au référendum. Le candidat de la France insoumise est "partisan du fait que toutes les libertés individuelles soient augmentées. Je suis pour mettre dans la Constitution le droit à l'avortement, le droit de mourir dans la dignité ou la règle verte." C'est à elle aussi que reviendra le choix du régime : présidentiel ou parlementaire. À l'image de Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon souhaite, lui aussi, faciliter l'organisation d'un référendum révocatoire visant à destituer "un élu quel qu’il soit."

À lire aussi
François Fillon, candidat Les Républicains à la présidentielle de 2017 Les Républicains
François Fillon : "J'ai envie de savoir d'où c'est venu"

D'après les informations du Monde, le candidat à la présidentielle prépare de nouvelles propositions pour structurer les élections, comme le droit de vote à partir de 16 ans ou le vote obligatoire. "Le candidat veut également mettre sur pied un référendum d’initiative citoyenne ainsi qu’un "congé républicain" afin de diversifier le profil des élus."

La création de 14 tranches d'impôts

En matière fiscale, le député européen a été clair. Il n'est pas question pour lui d'augmenter les impôts. "Je n'ai pas l'intention de supprimer l'impôt sur la fortune comme tous les candidats de droite et je n'ai pas l'intention de réduire le nombre de tranches." Au contraire, Jean-Luc Mélenchon veut en augmenter le nombre. "Tout le monde paiera un impôt dans ce pays, aussi léger soit-il. Mais tout le monde le paiera d'un bout à l'autre de la chaîne car je créerai 14 tranches. Ils paieront en proportion de leurs moyens, c'est-à-dire que le petit paiera peu et le gros paiera gros."

L'abrogation de la loi Travail de Myriam El Khomri

Sans surprise, Jean-Luc Mélenchon entend tirer un trait sur la loi Travail de Myriam El Khomri, adoptée le 21 juillet dernier et "rétablir la hiérarchie des normes sociales". D'après le quotidien du soir, le candidat de la France insoumise veut également créer un nouveau statut pour les travailleurs avec une "Sécurité sociale intégrale" et notamment un "droit opposable à l’emploi." Parmi ses propositions qui n'auront pas de mal à convaincre les électeurs de gauche, on notera l'instauration d'une sixième semaine de congés payés et un Smic à 1.300 euros net par mois dès son élection.

"Un revenu maximum autorisé"

Si le salaire minimum est en progression, Jean-Luc Mélenchon appelle à réguler les hauts salaires en mettant en place "un revenu maximum autorisé". "100% d'impôt pour la tranche au-dessus de vingt fois le revenu médian, soit 400.000 euros annuels", assure Le Monde.

Revenir à une agriculture raisonnée

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la France de Jean-Luc Mélenchon a besoin de "400.000 paysans de plus capables de faire de l'agriculture bio", alors même que les agriculteurs éprouvent le plus grand mal à boucler leur fin de mois aujourd'hui. La faute à la suppression des quotas laitiers, fustige le candidat, qui dénonce les dérives de l'agriculture productiviste et industrielle. "On fait du protectionnisme solidaire, c'est-à-dire on ne laisse plus faire le marché. On s'assoit et on dit : "Ça on sait le faire on le produit, ça on ne sait pas le faire, qui pourrait nous en vendre?", détaille-t-il.

Favoriser l'éthique et le produire en France fait aussi partie des "normes" souhaitées par Jean-Luc Mélenchon. "Ne rentre plus en France une marchandise produite par un enfant dans un autre pays. Ne rentre plus en France un seul légume qui soit pourri jusqu'au cœur par les glyphosates, par les pesticides. Tout d'un coup, un tas de production, nous serons obligés de les faire nous-même. J'aurais tout le temps de convaincre mes compatriotes que la planification écologique est un bienfait absolu pour eux." Toujours plus écologique et dans l'optique de séduire les Verts, le programme de Jean-Luc Mélenchon mettra également un point final aux "grands projets inutiles comme l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes."

La sortie du nucléaire et la fermeture "immédiate" de la centrale de Fessenheim

Après avoir accepté de soumettre aux voix la sortie ou non du nucléaire au cours de la campagne de 2012 qu'il a mené au côté du Parti communiste, Jean-Luc Mélenchon assume désormais seul sa conviction et promet d'en finir avec nos activités nucléaires et de fermer "immédiatement" la centrale de Fessenheim. Il table sur "100% d'énergies renouvelables en 2050", selon Le Monde

Enclencher le bras de fer avec l'Allemagne en Europe

Avec Jean-Luc Mélenchon aux commandes du pays, la France se maintiendra-t-elle dans l'UE ? "Il y a deux écoles : celle de la capitulation, c'est le Front national. Eux, il considère que tout est perdu et que les Allemands ont gagné. Pas moi." Le candidat de la France insoumise ne veut pas d'une "Europe allemande", qui demande le respect de la règle d'or budgétaire. "La droite allemande impose un programme qui est en train de tuer l'Europe et l'idée d'Europe. Je crois que la France, on ne fait pas l'Europe sans elle, donc je me sens fort."

Néanmoins, Jean-Luc Mélenchon n'imagine pas une seconde l'Allemagne laisser partir la France sans négocier. "Si M. Tsipras avait fait ça au lieu de signer n'importe quoi, elle aurait eu Mme Merkel qui lui courait derrière dans le couloir. Si la Grèce avait déclaré qu'elle faisait banqueroute, ça aurait coûté 60 milliards aux Allemands." Dans son programme, il résume la situation ainsi : "Le plan A, c’est la sortie concertée des traités européens par l’abandon des règles existantes pour tous les pays qui le souhaitent et la négociation d’autres règles, indique le texte. Le plan B, c’est la sortie des traités européens unilatérale par la France pour proposer d’autres coopérations."

La suppression de la directive travailleurs détachés

Jean-Luc Mélenchon veut en finir avec les travailleurs détachés. "Je suis contre le statut de travailleurs détachés. Si je suis élu, plus un seul travailleur détaché ne rentrera en France parce que c'est immoral, parce que ça met les travailleurs en concurrence les uns avec les autres."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Jean-Luc Mélenchon Parti de gauche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785191244
Présidentielle 2017 : institutions, écologie, Europe... ce que propose Mélenchon
Présidentielle 2017 : institutions, écologie, Europe... ce que propose Mélenchon
LE GRAND JURY - Le candidat de la France insoumise a décliné les propositions phares de son programme présidentiel.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-institutions-ecologie-europe-ce-que-propose-jean-luc-melenchon-7785191244
2016-10-09 15:49:00
http://media.rtl.fr/cache/uXvpEBGhUnF6P3Qe7A9Ggg/330v220-2/online/image/2016/1009/7785192740_jean-luc-melenchon-etait-l-invite-du-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-ce-dimanche-9-octobre-2016.JPG