Pourquoi Christiane Taubira conserve son poste envers et contre tout

DÉCRYPTAGE - Malgré un nouveau revers concernant la déchéance de nationalité, Christiane Taubira reste un membre clé du gouvernement même si les appels à la démission de ses opposants se font toujours plus nombreux.

Christiane Taubira dans la cour de l'Élysée le 31 juillet 2015.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Christiane Taubira dans la cour de l'Élysée le 31 juillet 2015.

Coup de théâtre dans le projet de révision de la Constitution présenté par Manuel Valls. La ministre de la Justice, Christiane Taubira, se retrouve dans une position inconfortable mercredi 23 décembre alors qu'elle avait affirmé deux jours plus tôt à une radio algérienne que la question de la déchéance de nationalité ne figurera pas dans cette réforme.

Mais le Premier ministre, Manuel Valls, a finalement expliqué mercredi 23 décembre que cette mesure sera bel et bien inscrite dans le cadre du "Projet de loi constitutionnelle sur la protection de la Nation". Nouveau camouflet pour la ministre qui était ouvertement hostile à cette disposition.

Néanmoins l'entourage de la ministre de la Justice précise que, malgré la pression de l'opposition, une démission "n'est pas à l'ordre du jour"selon nos informations. Le président de la République, François Hollande, ne veut pas entendre parler de son départ pour deux principales raisons.

Elle fait pencher la balance à gauche

Christiane Taubira a porté la loi sur le mariage pour tous, et ce succès lui sert de caution car elle est appréciée par la gauche de la gauche. Depuis des mois, elle s’inquiète sur la politique menée par le gouvernement et  avait failli claquer la porte cet été quand sa réforme du droit des mineurs avait été reportée.

Sa stratégie est de se faire entendre en coulisses. Mais avec la déchéance de nationalité, on voit les limites du bras de fer qu'elle engage en interne.

J'ai toujours eu une grande liberté. J'ai toujours eu du mal avec l'encartement.

Christiane Taubira en 2013

Une tension constante depuis 2013

Son franc-parler qui la caractérise a causé plusieurs troubles avec le reste du gouvernement. En mai 2015, elle avait notamment expliqué sur Europe 1 qu'elle aurait manifesté contre le projet de loi sur le renseignement si elle n'avait pas été ministre, alors qu'en 2014, elle avait créé l'événement en s'affichant à la réunion des frondeurs lors de l'université d'été du PS à La Rochelle.

La garde des Sceaux tient à sa liberté de parole et avait répété dans un portrait du New York Times qu'elle a "toujours eu du mal avec l'endoctrinement, (…) avec l'encartement." C'est ce qui fait qu'elle n'a pas eu peur de monter au créneau avec Manuel Valls en août 2013, alors ministre de l'Intérieur, lors de la réforme pénale.

Pendant un mois, chacun a essayé de faire valoir ses arguments, au travers de missives publiées dans la presse, confidences aux journalistes, et d'un intense lobbying à Matignon et à l'Elysée. Finalement, l'Élysée a tranché le 30 août 2013... en faveur de la garde des Sceaux.

Elle reste solidaire tout en se tenant à l'écart

Le jour où je ne voudrai plus me battre à l'intérieur, je m'en irai

Christiane Taubira en mars 2015

Après les départementales de mars 2015, Christiane Taubira s'est dite "solidaire de l'action du Premier ministre" tout en se démarquant des propos tenus par Manuel Valls : "Je ne crois pas que la gauche puisse mourir", avait-elle soufflé à L'Obs en avril 2015 alors que le Premier ministre disait exactement l'inverse devant le conseil national du parti socialiste en juin 2014.

Si malgré ce revers public elle reste au gouvernement, c'est également car elle garde une forte volonté de poursuivre son action. "Il y a des tas de textes sur lesquels je me bats à l'intérieur (du gouvernement) et je remporte de vraies victoires, avait-elle indiqué, toujours à L'Obs. Mais je ne vais pas m'en vanter. Le jour où je ne voudrai plus me battre à l'intérieur, je m'en irai."

La ministre reste donc fidèle au gouvernement et sait respecter la hiérarchie quand il le faut : "La parole dernière est celle du Président", a-t-elle concédé mercredi 23 décembre avant de partir pour la Guyane où elle va passer ses vacances de Noël.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7780996328
Pourquoi Christiane Taubira conserve son poste envers et contre tout
Pourquoi Christiane Taubira conserve son poste envers et contre tout
DÉCRYPTAGE - Malgré un nouveau revers concernant la déchéance de nationalité, Christiane Taubira reste un membre clé du gouvernement même si les appels à la démission de ses opposants se font toujours plus nombreux.
http://www.rtl.fr/actu/politique/pourquoi-christiane-taubira-conserve-son-poste-envers-et-contre-tout-7780996328
2015-12-23 21:41:27
http://media.rtl.fr/cache/_PvMK2d43xGzcWfqMxm8sg/330v220-2/online/image/2015/0816/7779409347_christiane-taubira-dans-la-cour-de-l-elysee-le-31-juillet-2015.jpg