1 min de lecture Loire-Atlantique

Notre-Dame-des-Landes : l'évacuation de la ZAD coûte 300.000 euros par jour

CONFIDENTIELS RTL - L'opération de gendarmerie à Notre-Dame-des-Landes s'éternise et coûte cher. Mais pas question de lever le dispositif pour le moment estime-t-on à Matignon.

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
Télécharger Notre-Dame-des-Landes : l'évacuation des zadistes coûte 300.000 euros par jour Crédit Image : Fred Tanneau / AFP | Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza et La rédaction numérique de RTL

"La méthode fonctionne." L'entourage du Premier ministre est persuadé que le dossier Notre-Dame-des-Landes évolue dans le bon sens. Un optimisme que ne partagent pas franchement les élus locaux, qui constatent eux, sur place que la ZAD est toujours occupée et qu’on s’apprête même à régulariser des habitants installés illégalement.

C’est "perdant-perdant" résume un élu régional  : "On n'a pas l’aéroport et on brade les terres aux zadistes, et tout ça nous coûte très cher." Du côté du gouvernement, on veut rester sur la ligne de conduite actuelle : discussion et fermeté. On régularise d’un côté les zadistes de bonne volonté, et on chasse de l’autre les éléments radicalisés.

300.000 euros par jour

Sur place, 25 escadrons et 2.500 gendarmes sont toujours présents, jours et nuits. Il faut les loger et les nourrir. Avec en plus un hélicoptère, des camions, du carburant, des grenades, la facture finale est salée. Selon plusieurs sources, cette opération coûterait entre 300.000 et 400.000 euros par jour. Mais il n'est pour le moment pas question de toucher à ce dispositif estime Matignon.

À lire aussi
Les évacuations ont repris à NDDL le 17 mai 2018 Notre-Dame-des-Landes
Notre-Dame-des-Landes : les zadistes les plus radicaux concernés par une expulsion en cours

Le Premier ministre espère un retour au calme, pour pouvoir se targuer d’avoir été celui qui a réglé un dossier vieux de près d’un demi-siècle. Mais on est bien conscient que Notre-Dame-des-Landes peut faire des émules. Les zadistes ont gagné, ils sont en confiance. 

Le gouvernement reste sur ses gardes dans d'autres dossiers, notamment à Bure, dans la Meuse, où le projet d’enfouissement de déchets nucléaires déchaîne les passions. Des forces de sécurité sont basées en permanence sur le site pour éviter ce qui serait le cauchemar du gouvernement : l’émergence d’une nouvelle ZAD

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loire-Atlantique Gouvernement Notre-Dame-des-Landes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793148034
Notre-Dame-des-Landes : l'évacuation de la ZAD coûte 300.000 euros par jour
Notre-Dame-des-Landes : l'évacuation de la ZAD coûte 300.000 euros par jour
CONFIDENTIELS RTL - L'opération de gendarmerie à Notre-Dame-des-Landes s'éternise et coûte cher. Mais pas question de lever le dispositif pour le moment estime-t-on à Matignon.
http://www.rtl.fr/actu/politique/notre-dame-des-landes-l-evacuation-des-zadistes-coute-300-000-euros-par-jour-7793148034
2018-04-25 07:32:11
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CDBg4k9L-BIiMt4cXKyyNg/330v220-2/online/image/2018/0414/7793016845_notre-dame-des-landes-l-evacuation-de-la-zad-donne-lieu-a-des-affrontements-avec-les-forces-de-l-ordre-illustration.jpg