Loi Travail : "On doit bouger le Code du travail, mais pas pour retirer des droits aux salariés", estime Jean-Claude Mailly

REPLAY / INVITÉ RTL - Le secrétaire général de Force Ouvrière s'attend à une forte mobilisation des salariés en grève ce 9 mars.

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière >
Jean-Claude Mailly veut "une loi de progrès social, pas de détricotage" Crédit Image : RTL | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Première salve de manifestations contre le projet de loi Travail, mercredi 9 mars. Plusieurs syndicats et organisations de jeunesse ont appelé à la mobilisation pour demander le retrait du texte visant à réformer le Code du travail. C'est notamment le cas de Force ouvrière qui voit dans cette première journée un "apéro" avant le "plat de résistance" qui n'est autre que l'appel à la grève du 31 mars. "Ce qui est en train de se faire dans ce projet de loi, c'est une remise en cause profonde, dans un mauvais sens, du droit du travail", explique Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, au micro de RTL.

Parmi les manifestants, de nombreux étudiants sont attendus, alors que des voix dénoncent une manipulation. "Quand j'entends que les organisations de jeunesse sont manipulées, ça me fait sourire. Elles sont invitées et prennent leur décision. Penser qu'on manipule l'UNEF (Union nationale des étudiants de France, ndlr), l'UNL (Union nationale lycéenne) ou un autre syndicat de lycéen, c'est une forme de mépris vis-à-vis de la jeunesse".

FO veut la "suspension du texte"

S'il assure qu'il ne rejette pas en bloc le projet, le syndicaliste se prononce tout de même pour son retrait. "J'ai demandé la suspension du texte, ça veut dire qu'on met tout sur la table pour discuter et construire une loi de progrès social, pas une loi de détricotage (...) On n'a jamais dit qu'il ne fallait toucher à rien. On doit bouger le Code du travail, c'est évident. Mais pas pour retirer des droits aux salariés", ajoute Jean-Claude Mailly.

Avec cette loi portée par Myriam El Khomri et Manuel Valls, FO craint de voir la "logique libérale" du gouvernement conduire à un "effondrement des salariés couverts par des conventions collectives" à l'instar de ce qui "a été fait en Espagne" où le "chômage est encore à niveau très élevé" et se situe à environ 20%.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782271156
Loi Travail : "On doit bouger le Code du travail, mais pas pour retirer des droits aux salariés", estime Jean-Claude Mailly
Loi Travail : "On doit bouger le Code du travail, mais pas pour retirer des droits aux salariés", estime Jean-Claude Mailly
REPLAY / INVITÉ RTL - Le secrétaire général de Force Ouvrière s'attend à une forte mobilisation des salariés en grève ce 9 mars.
http://www.rtl.fr/actu/politique/loi-travail-on-doit-bouger-le-code-du-travail-mais-pas-pour-retirer-des-droits-aux-salaries-estime-jean-claude-mailly-7782271156
2016-03-09 08:34:00
http://media.rtl.fr/cache/X4R5atXwOHl8Wm5WPhYHjg/330v220-2/online/image/2016/0309/7782271296_jean-claude-mailly-secretaire-general-de-force-ouvriere.png