Julien Dray : "Si on enferme tous les fichés S nous n’aurons plus de signalisation"

REPLAY / INVITÉ RTL - Le cofondateur de SOS racisme pointe les dangers de la détention préventive pour le suivi des individus radicalisés en France.

Julien Dray s'est opposé à la détention préventive des individus fichés réclamée par la droite. >
Julien Dray : Si on enferme tous les fichés S nous n'aurons plus de signalisation Crédit Image : Ambre Lefèvre / RTL.fr | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Le sort des près de 10.000 individus faisant l’objet d’une fiche S en France est au centre des débats depuis les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Julien Dray, secrétaire national du Parti socialiste, s’est élevé contre ceux qui réclament l’internement des individus fichés pour radicalisation. “Si on enferme tous les fichés S, nous n'aurons plus de signalisation," prévient le vice-président de la région Île-de-France. Selon lui, près de 4.500 cas de radicalisation sont signalisés par les parents des suspects. Un internement de tous les individus suspects seraient dommageable pour la surveillance de la radicalisation en France.

Au-delà de "la confusion" qui règne actuellement autour des 10.500 personnes faisant d'une fiche S, Julien Dray a continué d'attaquer les propositions de la droite en matière de lutte contre le terrorisme. La pénalisation de la fréquentation des sites jihadistes ne constituerait pas non plus une mesure efficace pour lutter contre le terrorisme, selon Julien Dray. Le candidat sur la liste de Claude Bartolone pour les élections régionales prend à revers les propositions de Nicolas Sarkozy au lendemain des attentats. "Moi je ne fréquente pas les sites jihadistes mais comme j'aime bien comprendre ce qu'il se passe ça m'arrive d'y aller", a confié Julien Dray en rejetant la proposition du président des Républicains.

Il n'y a pas de système infaillible. On peut le corriger, on peut l'améliorer, mais il n'y a pas de solution miracle.

Julien Dray

L'élu d'Île-de-France s'est prononcé en faveur de l'éradication de "noyaux salafistes" autour de certaines mosquées, même si le phénomène est assez réduit selon lui. Julien Dray s'est aussi prononcé en faveur de la tenue des prêches en français par les imams : "Il faut être très vigilent avec les prêches parce que c'est là où il y a déjà le message."

Si l'ancien de SOS racisme se félicite que la pratique de l'Islam soit "sortie des caves", Julien Dray affirme qu'un "débat théologique doit être mené" au sien de la religion musulmane en France. Selon lui "l'islam ne s'est pas modernisé" et "se vit toujours pour une grand partie des prédicateurs et des prêcheurs  comme une religion dominée. Si le ténor du parti socialiste reconnaît que le travail social a été insuffisant "dans les quartiers", il pointe du doigt un islam qui "n'est pas encore inspiré de la modernité".

La rédaction vous recommande
par Olivier MazerolleJournaliste RTL
Suivez Olivier Mazerolle sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7780603332
Julien Dray : "Si on enferme tous les fichés S nous n’aurons plus de signalisation"
Julien Dray : "Si on enferme tous les fichés S nous n’aurons plus de signalisation"
REPLAY / INVITÉ RTL - Le cofondateur de SOS racisme pointe les dangers de la détention préventive pour le suivi des individus radicalisés en France.
http://www.rtl.fr/actu/politique/julien-dray-si-on-enferme-tous-les-fiches-s-nous-n-aurons-plus-de-signalisation-7780603332
2015-11-23 08:55:00
http://media.rtl.fr/cache/_D7o8oYwoJKgc2E_Rb2HiQ/330v220-2/online/image/2015/1123/7780603141_julien-dray-invite-de-rtl-le-23-novembre-2015.jpg