1 min de lecture Primaire PS

Pour Jean-Luc Mélenchon, la primaire de la gauche "sert à désigner le perdant"

REPLAY - LE GRAND JURY - Le candidat de la France insoumise brocarde une nouvelle fois le ton des candidats à la primaire.

Olivier Mazerolle Le Grand Jury Olivier Mazerolle
>
Pour Jean-Luc Mélenchon, la primaire de la gauche "sert à désigner le perdant" Crédit Image : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS | Crédit Média : Olivier Mazerolle | Durée : | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle et Ludovic Galtier

À de multiples reprises, il a refusé la proposition de Jean-Christophe Cambadélis et de certains candidats comme Arnaud Montebourg et Benoît Hamon. Quelle analyse Jean-Luc Mélenchon retient-il de ce premier débat de la primaire de la Belle Alliance populaire, diffusé jeudi 12 janvier sur TF1 et RTL ? Aurait-il aimé faire bouger les lignes sur le plateau de la Plaine Saint-Denis ? "Si c'est le but de faire bouger (les lignes, ndlr), j'ai déjà gagné", confie-t-il au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. "Parce qu'il y en a déjà un ou deux (Arnaud MontebourgBenoît Hamon, ndlr) qui ont compris que la question de l'écologie politique était devenue centrale. Au début, Montebourg était (en faveur du) gaz de schiste et du nucléaire comme pas un, maintenant il admet qu'il faut un peu moins de gaz de schiste voire pas du tout."

Le candidat de la France insoumise s'indigne toutefois devant le ton des candidats à cette primaire, "une primaire d'anciens ministres". "Je ne partage pas le bilan du gouvernement Hollande (...) Ceux-là n'assument rien. Ils viennent et vous expliquent qu'il faudra voter pour eux parce qu'ils ne sont pas d'accord avec le type dont ils ont appliqué la politique", explique Jean-Luc Mélenchon.

Avant d'abattre ses coups : "Ils feraient mieux de présenter des excuses, plutôt que des candidats. Si la vie politique a une dignité, c'est qu'on assume ce qu'on dit, ce qu'on fait. Maintenant les voilà qu'ils sont absolument inutiles. Cette primaire sert à désigner le perdant, à quoi bon cette primaire ?", conclut-il, comparant l'idée d'une candidature de gauche unique à des "contes de fée". "Je ne suis pas intéressé par la carabistouille."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7786743104
Pour Jean-Luc Mélenchon, la primaire de la gauche "sert à désigner le perdant"
Pour Jean-Luc Mélenchon, la primaire de la gauche "sert à désigner le perdant"
REPLAY - LE GRAND JURY - Le candidat de la France insoumise brocarde une nouvelle fois le ton des candidats à la primaire.
http://www.rtl.fr/actu/politique/jean-luc-melenchon-primaire-de-la-gauche-7786743104
2017-01-15 13:28:00
https://media.rtl.fr/cache/qJ44zLegY5nN74c-PBskPQ/330v220-2/online/image/2017/0115/7786743771_jean-luc-melenchon-invite-du-grand-jury-dimanche-15-janvier-2017.JPG