2 min de lecture Banlieues

Jean-Louis Borloo, un passionné qui a toujours affiché sa singularité

PORTRAIT - Jean-Louis Borloo revient sur le devant de la scène avec un rapport remis au gouvernement sur les banlieues. Retour sur le parcours de celui qui s'est longtemps employé à donner une image de bon vivant aux cheveux en bataille.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
Télécharger Jean-Louis Borloo, un passionné qui a toujours affiché sa singularité Crédit Image : DOMINIQUE FAGET / AFP | Crédit Média : Céline Landreau | Durée : | Date : La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau

Ministre, il pouvait tenir ses conférences de presse assis sur la table, cigarette à la bouche. Les Guignols de Canal dépeignaient souvent Jean-Louis Borloo en ivrogne mal fagoté, et c'est vrai qu'il s'est longtemps employé à donner une image de bon vivant aux cheveux en bataille, pas ennemi de la fête. Allant jusqu'à confesser à la télévision après les élections régionales de 1992 : "Comme on a fait la fête jusqu'à 6h du matin, je n'étais pas en état de décrocher mon téléphone, j'ai émergé à midi...". 

Un dilettantisme de façade seulement. Et pour s'en convaincre, il suffit de regarder son bilan. D'abord homme d'affaires, le jeune Borloo qui a choisi d'étudier le droit se spécialise dans les années 80 dans la reprise d'entreprises en difficulté avec son compère d'alors, un certain Bernard Tapie. C'est comme ça qu'il découvre Valenciennes et son club de foot. 

En 86 le Valenciennes Anzin Football Club dépose le bilan. Après les mines, après Usinor, c'est le foot qui meurt. Jusqu'à ce que Borloo accepte de devenir président. Le club est sauvé, et Jean-Louis Borloo enlève la mairie 3 ans plus tard. À la tête de la ville jusqu'en 2002, il transforme Valenciennes. Le chômage baisse, et lui construit son destin politique... 

À lire aussi
Emmanuel Macron et Jean-Louis Borloo, le 22 mai 2018 à Paris social
Banlieues : "Le plan Borloo à la sauce Macron" vu par Alba Ventura

De combat en combat

Jusqu'à devenir ministre, de la Ville d'abord, sous Jacques Chirac. Il agit alors comme une sorte de premier ministre des banlieues délaissées... De l'Économie ensuite, un mois seulement en 2007 avant de prendre les rennes du ministère de l'Écologie où il oeuvre au Grenelle de l'environnement. Jean-Louis Borloo ce sont des combats qui se suivent.

"Sincère, mais avec des sincérités successives", taclent certains de ses collègues. Un chat qui ronronne, griffe soudain, s'en va, avant de revenir comme s'il ne s'était rien passé... Mais à Borloo on pardonne.

Quand ses proches apprennent à la télévision en 2011 qu'il renonce à l'Elysée, ils lâchent, parfois désabusés : "Jean-Louis, c'est Jean-Louis", un homme qui réussi tout de même l'exploit de rassembler la famille centriste l'année suivante.

Depuis, des soucis de santé ont conduit ce grand-père, remarié à Béatrice Schönberg, à prendre sa retraite politique. C'était en 2014, Jean-Louis Borloo avait 63 ans. Une retraite dont Emmanuel Macron l'a sorti en lui demandant de plancher à nouveau sur la politique de la ville. Ce matin, l'ancien ministre traversait une fois encore la Cour de Matignon... Désormais barbu, mais toujours ébouriffé.

Lire la suite
Banlieues Jean-Louis Borloo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793174539
Jean-Louis Borloo, un passionné qui a toujours affiché sa singularité
Jean-Louis Borloo, un passionné qui a toujours affiché sa singularité
PORTRAIT - Jean-Louis Borloo revient sur le devant de la scène avec un rapport remis au gouvernement sur les banlieues. Retour sur le parcours de celui qui s'est longtemps employé à donner une image de bon vivant aux cheveux en bataille.
http://www.rtl.fr/actu/politique/jean-louis-borloo-un-passionne-qui-a-toujours-affiche-sa-singularite-7793174539
2018-04-27 07:24:08
https://cdn-media.rtl.fr/cache/79Pk7or9Xkmyy3b0QIAb1A/330v220-2/online/image/2017/0501/7788358506_jean-louis-borloo-le-11-janvier-2015.jpg