Immigration : Hubert Védrine veut des "quotas" aux frontières de l'Europe

L'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine plaide pour une immigration choisie et des quotas aux frontières de l'espace Schengen.

L'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine, le 4 décembre 2013.
Crédit : AFP PHOTO / ERIC PIERMONT
L'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine, le 4 décembre 2013.

Pour Hubert Védrine, ex-ministre des Affaires étrangères de Lionel Jospin, il faut fixer des quotas migratoires pour l'Europe de Schengen, et mettre en place une immigration choisie, selon une interview publiée ce vendredi 28 mars par le quotidien L'Opinion.

Interrogé sur les réformes à engager, le socialiste préconise une "régulation" des flux migratoires : "fixer des flux et des quotas en fonction des besoins, en concertation avec les partenaires de Schengen et les pays de départ, et en adaptant les chiffres en fonction de l'économie tous les deux ans". Hubert Védrine estime que "si cela ne s'est pas déjà imposé, c'est qu'il y a des groupes, aux extrémités de l'échiquier politique, qui hystérisent ce sujet, et que certains en jouent. Les grands partis n'osent pas imposer cette idée évidente et centrale de régulation".

Le diplomate juge en outre qu'il serait "insensé" de "fermer ou ouvrir complètement le pays".

Je constate que beaucoup de pays dans le monde gèrent leur politique d'immigration sous forme de politique de quotas (...) dans de bonnes conditions juridiques et politiques.

Hubert Védrine



Déjà en juin 2000, lorsqu'il était au Quai d'Orsay, Hubert Védrine avait estimé que rien ne devait être a priori exclu en termes de politique d'immigration, pas même des quotas, après la mort au Royaume-Uni de 58 immigrants clandestins chinois. "Rien ne doit être écarté", avait-il déclaré sur France Culture, tout en admettant que, "en général, la thèse des quotas heurte notre sensibilité" : "C'est attentatoire à certains droits, mais je constate que beaucoup de pays dans le monde gèrent leur politique d'immigration sous forme de politique de quotas (...) dans de bonnes conditions juridiques et politiques."

"Notre pays est quand même, c'est vrai, difficilement réformable", regrette-t-il ce vendredi dans L'Opinion, en prônant, entre autres "réformes vitales", une "réduction de la dépense publique" et "l'écologisation". Pour "'écologiser' à un rythme gérable l'agriculture, l'industrie, les transports, la construction, etc", Hubert Védrine défend "un programme de longue durée", avec une approche "progressiste, scientifique, encourageante et non pas angoissante et punitive".

Hubert Védrine fustige par ailleurs le "principe de précaution" --"une ânerie"-- et les "écologistes politiques (qui) vivent des peurs qu'ils exploitent, sont anti progrès et mélangent cela avec un gauchisme sociétal".

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7770800705
Immigration : Hubert Védrine veut des "quotas" aux frontières de l'Europe
Immigration : Hubert Védrine veut des "quotas" aux frontières de l'Europe
L'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine plaide pour une immigration choisie et des quotas aux frontières de l'espace Schengen.
http://www.rtl.fr/actu/politique/immigration-hubert-vedrine-veut-des-quotas-aux-frontieres-de-l-europe-7770800705
2014-03-28 12:46:00
http://media.rtl.fr/cache/DuRKCwUnX2vDBJ30xjyALg/330v220-2/online/image/2014/0328/7770800782_l-ancien-ministre-des-affaires-etrangeres-hubert-vedrine-le-4-decembre-2013.jpg