Goodyear : Laurent Berger (CFDT) juge "ahurissante" la peine de prison ferme des ex-salariés

REPLAY / LE GRAND JURY - Le secrétaire général de la CFDT ne partage pas la stratégie syndicale des anciens employés de Goodyear qui ont séquestré leurs patrons mais ne comprend pas leur peine de prison ferme.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité du "Grand Jury" le 17 janvier 2016 >
Le Grand Jury du 17 janvier avec Laurent Berger (CFDT) - 1ère partie Crédit Image : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a réagi ce dimanche 17 janvier dans Le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI à la décision de justice controversée qui a condamné huit anciens salariés de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord a de la prison ferme. Ils ont écopé de 24 mois de prison dont 9 ferme pour la séquestration durant 30 heures en 2014 de deux cadres dirigeants de cette entreprise promise à la fermeture.

Le représentant de la CFDT rappelle dans un premier temps qu'il ne partageait pas la stratégie syndicale qui a été menée chez Goodyear. "Elle a mené les salariés dans le mur", affirme-t-il. En revanche il trouve que la peine prononcée par le tribunal est "ahurissante". "Elle n'est pas justifiée, poursuit-t-il. Ça ne mérite pas de la prison ferme."

J’espère qu’en appel ils ne seront pas condamnés à de la prison ferme

Laurent Berger

Philippe Martinez de la CGT accusait le gouvernement dans cette affaire en jugeant que le procureur était le porte-parole de celui-ci. Un avis que ne partage pas Laurent Berger. "Je ne remet pas en cause (le jugement, ndlr), c'est une décision de justice, la justice est indépendante dans notre pays, moi j'y crois encore, assure-t-il. J’espère qu’en appel ils ne seront pas condamnés à de la prison ferme."

L'expression syndicale ça se maîtrise pour ne pas mettre en difficulté son entreprise

Laurent Berger, sur l'affaire Renault-CGT

Laurent Berger est également revenu sur un autre combat syndical qui a marqué la semaine, celui qui est intervenu chez Renault. La CGT a diffusé un tract qui a révélé des perquisitions sur des sites de l'entreprise. Ce qui fait plonger le titre en bourse dans un contexte de suspicion de tests de pollution truqués.

"Ce tract a mis de la suspicion là où il ne fallait pas en mettre, juge pour sa part le représentant CFDT. L'expression syndicale ça se maîtrise pour ne pas mettre en difficulté son entreprise. Cela a des conséquences sur les salariés. Il y a eu une communication pas pertinente de la part de la CGT. Ça prouve que cette organisation a sans doute des difficultés internes."

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781414342
Goodyear : Laurent Berger (CFDT) juge "ahurissante" la peine de prison ferme des ex-salariés
Goodyear : Laurent Berger (CFDT) juge "ahurissante" la peine de prison ferme des ex-salariés
REPLAY / LE GRAND JURY - Le secrétaire général de la CFDT ne partage pas la stratégie syndicale des anciens employés de Goodyear qui ont séquestré leurs patrons mais ne comprend pas leur peine de prison ferme.
http://www.rtl.fr/actu/politique/goodyear-laurent-berger-cfdt-juge-ahurissante-la-peine-de-prison-ferme-des-ex-salaries-7781414342
2016-01-17 13:34:00
http://media.rtl.fr/cache/bkV036D8IgIInieOsw-V7w/330v220-2/online/image/2016/0117/7781414993_laurent-berger-secretaire-general-de-la-cfdt-invite-du-grand-jury-le-17-janvier-2016.JPG