1 min de lecture Présidentielle 2017

Fillon compte abroger la loi sur le délit d'entrave numérique à l'IVG

Dans un entretien consacré à "Famille Chrétienne" à paraître le 23 mars, le candidat de la droite affirme qu'il compte bien revenir sur cette loi votée le 16 mars par le Parlement.

François Fillon en meeting à Orléans le 7 mars 2017
François Fillon en meeting à Orléans le 7 mars 2017 Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
Journaliste

Tandis que le Parlement a adopté définitivement, jeudi 16 février, la proposition de loi du Parti socialiste portant sur le délit d'entrave numérique, François Fillon annonce qu'il l'abrogera en cas de victoire à la présidentielle. Cette loi, âprement combattue par une partie de la droite et le mouvement "pro-vie", prévoit d'étendre au numérique le délit d'entrave à l'interruption volontaire de grossesse (IVG), créé en 1993 et sanctionné par une peine pouvant aller jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende. 

Avec ce texte, le délit d'entrave s'étend aux informations destinées "à induire intentionnellement en erreur" les femmes s'informant sur l'IVG en ligne, et non plus seulement les "commandos" qui venaient perturber les établissements pratiquant l'avortement ou menacer les personnels.

À lire aussi
Henri Guaino, candidat dissident Les Républicains, a été battu à Paris le 11 juin 2017 Front national
Présidentielle 2017 : Guaino aurait livré des éléments de langage au FN pour le débat

"L’avortement reste souvent un drame intime."

François Fillon
Partager la citation

"Le texte ne me convient pas, affirme François Fillon dans un entretien à Famille Chrétienne à paraître le jeudi 23 mars. Il existe déjà des lois pour réprimer les propos ou les actes contraires à la liberté", déclare-t-il. "J’étais contre l’instauration du délit d’entrave numérique et je constate que la décision du Conseil constitutionnel conforte mon idée qu’il faut prendre garde à la liberté d’expression. Il est en effet paradoxal de brader une liberté au nom d’une autre liberté", ajoute-t-il. 

Toutefois, le candidat de la droite assure que "personne ne reviendra sur la loi Veil", tout en affirmant que "l’avortement reste souvent un drame intime". "Il faut, autant que faire se peut, que cela reste un dernier recours, et que les femmes en détresse soient écoutées et accompagnées. C’était l’esprit de la loi, à l’origine", affirme François Fillon

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 IVG Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787713665
Fillon compte abroger la loi sur le délit d'entrave numérique à l'IVG
Fillon compte abroger la loi sur le délit d'entrave numérique à l'IVG
Dans un entretien consacré à "Famille Chrétienne" à paraître le 23 mars, le candidat de la droite affirme qu'il compte bien revenir sur cette loi votée le 16 mars par le Parlement.
http://www.rtl.fr/actu/politique/fillon-compte-abroger-la-loi-sur-le-delit-d-entrave-numerique-a-l-ivg-7787713665
2017-03-17 18:46:00
http://media.rtl.fr/cache/GRy1jIMe1-sNnR3LDKxkfw/330v220-2/online/image/2017/0308/7787572311_francois-fillon-en-meeting-a-orleans-le-7-mars-2017.jpg