Emploi : le Medef déplore la levée de boucliers contre son contrat de travail "agile"

REPLAY / INVITÉ RTL - Thibault Lanxade, vice-président du Medef, réagit à la réunion entre les partenaires sociaux et le gouvernement qui s'est tenue lundi 11 janvier à Matignon.

>
Emploi : le Medef déplore la levée de boucliers contre son contrat de travail "agile" Crédit Image : AFP / JEFF PACHOUD Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel Télécharger

Ambiance crispée à Matignon. Lundi 11 janvier, le gouvernement présentait son plan anti-chômage aux partenaires sociaux. À l'occasion de cette table ronde, le Medef a sorti de son chapeau son contrat de travail "agile" qui permettrait de faciliter les licenciements. Mais les leaders syndicaux ont d'ores et déjà prévenu qu'il était "hors de question de toucher au contrat de travail". Un avis que semble partager Manuel Valls, assurant qu'il ne comptait pas franchir "la ligne jaune" définie par François Hollande.

Le patronat s'est donc vu opposer une fin de non-recevoir, ce que déplore son vice-président Thibault Lanxade au micro de RTL : "Je ne comprends pourquoi on met un tel acharnement à ne pas vouloir parler des sujets qui sont extrêmement importants pour les entreprises". Il n'est ainsi pas satisfait des nouvelles mesures du gouvernement contre le chômage, à savoir la formation de 500.000 chômeurs supplémentaires, la nouvelle prime à l'embauche pour les PME et les efforts portés sur l'apprentissage. "Si on ne touche pas aux modalités du contrat et à la durée légale du temps de travail, qu'est-ce qu'on va faire ? Des mesurettes pour faire baisser les statistiques du chômage ? Il faut réformer", peste le numéro deux du Medef.

Le Medef optimiste pour 2016

Thibaut Lanxade lance ainsi un message à Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT qui sera mardi 12 janvier l'invité d'Olivier Mazerolle dans RTL Matin : "Si on veut combattre les 5,6 millions de chômeurs, il faut qu'on écoute les entreprises qui veulent un peu plus de souplesse et de flexibilité pour parier sur des embauches. La précarité, c'est le chômage mais pas les gens qu'on va intégrer dans les entreprises".

Grâce au pacte de responsabilité, conçu pour "améliorer la compétitivité", le Medef voit cependant du positif pour le chômage dans les douze mois à venir. "On est en train d'investir. 2016 sera probablement une meilleure année que 2015".

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781287235
Emploi : le Medef déplore la levée de boucliers contre son contrat de travail "agile"
Emploi : le Medef déplore la levée de boucliers contre son contrat de travail "agile"
REPLAY / INVITÉ RTL - Thibault Lanxade, vice-président du Medef, réagit à la réunion entre les partenaires sociaux et le gouvernement qui s'est tenue lundi 11 janvier à Matignon.
http://www.rtl.fr/actu/politique/emploi-le-medef-deplore-la-levee-de-boucliers-contre-son-contrat-de-travail-agile-7781287235
2016-01-11 22:19:14
http://media.rtl.fr/cache/4JeMKvz-ZVpASJiAVDiHng/330v220-2/online/image/2015/0101/7776059061_000-par7571403.jpg