Élections départementales 2015 : en campagne, la Manif pour tous "n'est pas là pour obtenir des mandats"

INTERVIEW - L'association veut peser sur le scrutin avec la publication de sa charte de valeurs à l'intention des candidats. Selon sa présidente, elle n'envisage toutefois pas de devenir un parti à part entière.

Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous

La Manif pour tous "ne lâche rien". À l'approche des élections départementales, l'association fait de nouveau entendre sa voix pour tenter de peser sur le scrutin. Comme elle l'avait fait en 2014 au moment des municipales puis des européennes, la Manif pour tous propose une "charte" aux candidats afin de les faire s'engager sur ses positions.

Placer la famille au cœur du débat

Les binômes sont invités à valider les huit principes de la Manif pour tous, instaurant notamment la famille comme "socle fondamental et avenir de la société" ou le mariage comme un "engagement que prennent un homme et une femme". Les signataires s'engagent également à "préserver la neutralité républicaine des collèges" et "mettre la politique sociale du conseil départemental au service de l'intérêt général, en veillant à ce que le conseil départemental n'apporte aucune aide (...) aux associations ou campagnes de communication promouvant explicitement ou implicitement l'idéologie de l'indifférenciation sexuelle, la gestation pour autrui (GPA) ou la procréation médicalement assistée (PMA)".

Quand nous avons publié la liste des signataires au moment des municipales, nous avions 10.000 visites uniques par jour

Ludovine de La Rochère

La Manif pour tous compte publier la liste des signataires de sa charte "dans les prochains jours", afin de permettre à ses sympathisants de voir quels candidats adhèrent et défendent leurs valeurs. Selon sa présidente, Ludovine de La Rochère, "un peu plus de 1.000 candidats" l'ont d'ores et déjà signée. "Plus la date approche, plus ça monte en puissance", assure-t-elle.

Communiquer sur ses valeurs

Apolitique, l'association veut peser de tout son poids sur les urnes. "Quand nous avons publié la liste des signataires au moment des municipales, nous avions 10.000 visites uniques par jour, affirme Ludovine de la Rochère. Ce sont des sujets fondamentaux pour l'ensemble de la société. La famille est un sujet plébiscité par les Français (...) Cette charte répond à un besoin". Et de rappeler que les candidats de la liste "Paris Libéré" de Charles Beigbeder avaient inscrit leur ralliement à la charte sur leurs affiches de campagne, durant les municipales.

Nous ne sommes pas là pour obtenir des mandats

Ludovine de La Rochère

Selon La Croix, qui cite la Manif pour tous, "2.400 candidats aux municipales avaient signé la charte, dont près de 680 têtes de liste". Mieux : 53% d'entre eux, soit 1.274 signataires, ont été élus. L'association assure également que "plus du tiers des eurodéputés français sont signataires de la charte Europe for family", soit 25 élus. "Nous sommes bien conscients que leurs victoires sont également dues à d'autres motifs", tempère toutefois Ludovine de La Rochère.

Si elle reconnaît que la majorité des signataires de la charte et des soutiens politiques de la Manif pour tous "sont de droite", la présidente de l'association insiste sur l'aspect "transversal" de son action, dans laquelle se reconnaissent même certaines personnalités "d'extrême gauche".

Peser sur la politique sans faire de politique

Ludovine de la Rochère assure en tout cas que la Manif pour tous n'a pas vocation à se transformer en parti politique. "Nous ne sommes pas là pour obtenir des mandats (...) Nous sommes là pour attirer l'attention sur le respect de l'humanité (...) Présenter des candidats n'est pas une possibilité, la Manif pour tous n'a aucune raison de traiter tous les domaines".

L'action de l'association ne se limite d'ailleurs pas au calendrier électoral. Après avoir organisé un forum sur la GPA le 8 mars dernier à Paris - un événement auquel près de "700 personnes" ont assisté -, le planning de la Manif pour tous est bien chargé : "Nous allons entamer un tour d'Europe en avril, un tour de France avec des meetings en régions en mai/juin et nous allons déposer une pétition en juin au Conseil de l'Europe". 

Elle soutiendra également la proposition de loi déposée la semaine prochaine par Valérie Boyer (UMP) sur la création d'un délit spécial concernant la GPA. Avant de "probablement" réitérer la publication d'une charte pour les régionales, en décembre prochain.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7776960021
Élections départementales 2015 : en campagne, la Manif pour tous "n'est pas là pour obtenir des mandats"
Élections départementales 2015 : en campagne, la Manif pour tous "n'est pas là pour obtenir des mandats"
INTERVIEW - L'association veut peser sur le scrutin avec la publication de sa charte de valeurs à l'intention des candidats. Selon sa présidente, elle n'envisage toutefois pas de devenir un parti à part entière.
http://www.rtl.fr/actu/politique/departementales-2015-en-campagne-la-manif-pour-tous-n-est-pas-la-pour-obtenir-des-mandats-7776960021
2015-03-12 08:30:00
http://media.rtl.fr/cache/ebJ6aXCEtiDpjo08CxI0ZA/330v220-2/online/image/2015/0311/7776973045_ludovine-de-la-rochere-presidente-de-la-manif-pour-tous.jpg