Dégressivité des allocations chômage : "Nous devons étudier l'ensemble des paramètres", estime Myriam El Khomri

REPLAY / INVITÉE RTL - La ministre du Travail prévient que "l'État prendra ses responsabilités" si les partenaires sociaux ne parviennent pas à se mettre d'accord sur la renégociation des règles d'indemnisation chômage.

Myriam El Khomri, invitée de RTL le 2 février 2016 >
Dégressivité des allocations chômage : "Nous devons étudier l'ensemble des paramètres", estime Myriam El Khomri Crédit Image : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS | Crédits Média : RTL.fr | Durée : | Date :
1/

Le gouvernement a déclenché une belle tempête chez les syndicats en ouvrant la porte à l'instauration d'une dégressivité de l'assurance chômage. Une polémique qui intervient à l'approche de la renégociation des règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi. "Nous devons étudier l'ensemble des paramètres. L'enjeu, c'est véritablement d'étudier l'effet sur l'emploi de ces différents paramètres. Parmi eux, il y a la question de la durée d'indemnisation, de la durée d'affiliation, le coefficient de conversion, le taux de remplacement et la dégressivité", a expliqué Myriam El Khomri, ministre du Travail, mardi 2 février au micro de RTL.

Autour du 20 février, les syndicats et le patronat doivent donc se retrouver pour négocier la prochaine convention, alors que le chômage a atteint un énième record fin 2015 (3,59 millions de demandeurs d'emploi sans activité). "Très clairement, les partenaires sociaux ont en charge la nouvelle convention d'assurance chômage. Je souhaite qu'ils parviennent à un accord et nous devons absolument respecter leurs prérogatives", indique Myriam El Khomri.

Les demandeurs d'emploi sont des victimes

Myriam El Khomri

Mais en envisageant le retour de la dégressivité des allocations, dispositif mis en place avant 2001 et dont l'efficacité sur l'emploi est vivement contestée, le gouvernement semble utiliser cette proposition comme une menace pour faire pression sur les partenaires sociaux. Car en cas d'échec des négociations, la ministre prévient que "l'État prendra ses responsabilités et mettra en oeuvre de nouveaux paramètres".

En tout cas, cette réflexion s'inscrit dans la logique du discours de François Hollande lors de la présentation de son "plan d'urgence" pour l'emploi. Il avait alors estimé que la France avait la durée d'indemnisation "la plus longue" d'Europe. "Qu'elle soit longue, ce n'est pas un problème. Mais comment faire pour qu'elle soit efficace, utile ? Il faut regarder comment cette indemnisation permet d'accélérer le retour à l'emploi", précise Myriam El Khomri qui prend soin de rappeler que "les demandeurs d'emploi sont des victimes et doivent avoir un niveau de vie décent".

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781659654
Dégressivité des allocations chômage : "Nous devons étudier l'ensemble des paramètres", estime Myriam El Khomri
Dégressivité des allocations chômage : "Nous devons étudier l'ensemble des paramètres", estime Myriam El Khomri
REPLAY / INVITÉE RTL - La ministre du Travail prévient que "l'État prendra ses responsabilités" si les partenaires sociaux ne parviennent pas à se mettre d'accord sur la renégociation des règles d'indemnisation chômage.
http://www.rtl.fr/actu/politique/degressivite-des-allocations-chomage-nous-devons-etudier-l-ensemble-des-parametres-estime-myriam-el-khomri-7781659654
2016-02-02 08:29:00
http://media.rtl.fr/cache/Fpal8T5KX7vInjS4lhKF8Q/330v220-2/online/image/2016/0202/7781659795_myriam-el-khomri-invitee-de-rtl-le-2-fevrier-2016.JPG