1 min de lecture Terrorisme

Attentats à Paris : vers la déchéance de nationalité pour les binationaux ?

REPLAY - Largement critiquée à gauche, la question de la déchéance de nationalité fait hésiter le couple exécutif. Elle sera au cœur du Conseil des ministres de mercredi.

Stéphane Carpentier RTL Petit Matin Stéphane Carpentier
>
Attentats à Paris : vers la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux ? Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP | Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Prouteau et La rédaction numérique de RTL

La lutte contre le terrorisme sera une nouvelle fois le mot d'ordre principal du prochain Conseil des ministres. L'ensemble du gouvernement de Manuel Valls va plancher sur le projet de révision constitutionnelle. En ligne de mire ? La question de la déchéance de nationalité pour les terroristes bi-nationaux, nés Français. Une mesure symbolique qui suscite des oppositions notamment à gauche.

Surtout que dans les faits, peu d'assaillants des attentats du 13 novembre auraient été visés par ce dispositif. Seuls deux des terroristes auraient été concernés, en théorie, par cette déchéance élargie. En premier lieu ? Ismaïl Mostefaï, l'un des trois kamikazes du Bataclan. Originaire de Chartes, ce Français de 30 ans avait obtenu son passeport algérien grâce à la nationalité de ses parents. Il aurait donc pu être déchu de sa nationalité française, à l'image de Bilal Hadfi, l'un des kamikazes du Stade de France. Franco-belge selon sa famille, il aurait pu être privé de son passeport français et ne garder que le belge, ce qui change peu de chose au sein même de l'espace Schengen.

À lire aussi
Étienne Cardiles, le conjoint du policier abattu sur les Champs-Élysées, lui rend hommage mardi 25 avril société
Hommage à Xavier Jugelé : "Je souffre sans haine", dit son conjoint

Les quatre autres terroristes identifiés n'avaient qu'une seule nationalité. D'abord les frères Abdeslman, résidents belges d'origine marocaine, mais uniquement détenteurs d'un passeport français. Et puis les deux autres kamikazes du Bataclan, Foued Mohamed-Aggad et Samy Amimour, respectivement originaire de Strasbourg et Drancy. Ils n'avaient jamais fait la démarche de demander la nationalité de leurs parents. Or, une éventuelle déchéance, qui interdit de créer des apatrides, ne les concernaient pas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Attentats à Paris État Islamique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780952058
Attentats à Paris : vers la déchéance de nationalité pour les binationaux ?
Attentats à Paris : vers la déchéance de nationalité pour les binationaux ?
REPLAY - Largement critiquée à gauche, la question de la déchéance de nationalité fait hésiter le couple exécutif. Elle sera au cœur du Conseil des ministres de mercredi.
http://www.rtl.fr/actu/politique/attentats-a-paris-vers-la-decheance-de-nationalite-pour-les-bi-nationaux-7780952058
2015-12-21 07:51:00
http://media.rtl.fr/cache/Jz5D2APFYTjx3jW8OX0R0A/330v220-2/online/image/2015/1122/7780594343_manuel-valls-et-francois-hollande.jpg