2 min de lecture Migrants

Anne Hidalgo : ses propositions pour l'accueil et l'intégration des migrants

Jeudi 6 juillet, la maire de Paris a fait plusieurs propositions visant à mieux accueillir les migrants.

Anne Hidalgo à Séville le 19 mai 2017.
Anne Hidalgo à Séville le 19 mai 2017. Crédit : RAUL CARO/SIPA
Maxime Magnier

Dans le dossier des migrants, Anne Hidalgo compte bien faire entendre sa voix. Alors qu'elle visitait la porte de la Chapelle, dans le nord de Paris, où des centaines de personnes campent ci et là en attente d'une solution durable, la maire de Paris a dévoilé ses propositions pour mieux accueillir et répartir les migrants en France.

L'élue socialiste veut "repenser l’accueil et l’intégration des réfugiés de façon durable" pour "faire du défi migratoire une réussite", dit-elle dans le document d'une dizaine de pages. Elle en appelle donc à une "répartition organisée des migrants sur l'ensemble du territoire" via des critères démographiques et économiques, alors que 40% des demandeurs d'asile transitent par Paris et sa région, rappelle Le Figaro.

À lire aussi
Un agent de la Police aux frontières (PAF), le 19 novembre 2015 à la frontière avec le Luxembourg Calais
Calais : un policier condamné à six mois ferme pour avoir giflé un migrant

Anne Hidalgo demande donc que la capitale soit soutenue par d'autres départements français, et propose qu'un "fonds d'accueil d'urgence des migrants humanitaires" soit créé. Ce dernier serait doté par l'État à hauteur de 10 millions d'euros par an. En revanche, les départements ne seraient plus responsables d'évaluer l'âge des mineurs étrangers isolés, ce qui incomberait l'État.

Construire "une politique d'intégration dans la durée"

Dans un second temps, l'élue parisienne milite pour "la construction d'une politique d'intégration dans la durée" qui passerait par un délai réduit à six mois (au lieu de neuf actuellement) pour qu'un demandeur d'asile soit autorisé à travailler

Dans le même temps, le nombre de places en centre d'accueil des demandeurs d'asile (Cada) serait augmenté à 75.000, contre 50.000 actuellement, et ce à partir de 2018 et sur une période de 5 ans. Les moyens alloués aux formations linguistiques et civiques passeraient pour leur part de 32 à 40 millions d'euros.

Création d'une "Agence de l'accueil et de l'intégration"

Troisième partie de la proposition de la maire de Paris : la politique d'intégration ne serait plus le seul fait du ministère de l'Intérieur, mais deviendrait "interministérielle". Aujourd'hui, selon Anne Hidalgo, "elle ne peut se restreindre à la gestion de l'immigration sous l'angle de l'ordre public". Seraient donc impliqués l'État, les collectivités territoriales, les associations et "les initiatives citoyennes", précise le texte. 

Enfin, Anne Hidalgo prône la création d'une "Agence de l'accueil et de l'intégration" qui dépendrait d'un haut-commissaire rattaché à Matignon. L'organisme viendrait remplacer l'actuel Ofii (Office français d'immigration et d'intégration) et assurerait "les situations d'urgence humanitaire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Paris Anne Hidalgo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789247629
Anne Hidalgo : ses propositions pour l'accueil et l'intégration des migrants
Anne Hidalgo : ses propositions pour l'accueil et l'intégration des migrants
Jeudi 6 juillet, la maire de Paris a fait plusieurs propositions visant à mieux accueillir les migrants.
http://www.rtl.fr/actu/politique/anne-hidalgo-propositions-migrants-7789247629
2017-07-07 13:26:00
http://media.rtl.fr/cache/6xUW89NO3XsBlw5RoV8p0w/330v220-2/online/image/2017/0520/7788630939_anne-hidalgo-a-seville-le-19-mai-2017.jpg