"Je suis bien content qu'on ne m'ait pas débranché" dit Philippe Pozzo di Borgo

INVITÉ RTL - Tétraplégique depuis 1993, Philippe Pozzo di Borgo raconte son bonheur d'être encore en vie, à l'heure où le législateur doit statuer sur le sort de Vincent Lambert.

Philippe Pozzo di Borgo, l'homme qui a inspiré le film "Intouchables".
Crédit : AFP
Philippe Pozzo di Borgo, l'homme qui a inspiré le film "Intouchables".

Il est l'homme qui a inspiré le film Intouchables. Campé par François Cluzet dans le plus grand succès français du box office, Philippe Pozzo di Borgo a été rendu tétraplégique à la suite d'un accident de parapente en 1993.

Depuis cinq mois désormais, l'homme traverse une nouvelle épreuve. Alité depuis le mois d'octobre, il pourrait rester hospitalisé jusqu'au mois de mars. Pour autant, il raconte son bonheur d'être encore de ce monde à l'heure où le législateur doit statuer sur le sort de Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif depuis un accident de voiture en 2008.

La rédaction vous recommande

"On me pose la question 'est-ce que tu aurais souhaité que l'on te débranche quand ça allait si mal après ton accident ?' Bien sûr que j'ai pensé à me suicider après mon accident mais je suis bien content que, 20 ans plus tard, on ne m'ait pas débranché", confie-t-il au micro de RTL.

La "sagesse" du Conseil d'État dans l'affaire Vincent Lambert

Dans cette perspective, Philippe Pozzo di Borgo estime que le Conseil d'État fait preuve de sagesse en décidant de prendre son temps dans l'affaire l'affaire Vincent Lambert. "C'est très sage et je trouve que la loi Leonetti a cette sagesse de demander à plusieurs leur avis et de ne pas légiférer d'une manière monolithique", assure-t-il.

"Il faut un peu de temps, voyez-vous. Il ne faut pas précipiter les choses. J'aimerais que les gens considèrent la question ou prennent le temps de considérer plutôt que d'aller dans l'excitation d'un sujet qui va durer le temps d'un journal télévisé, avant d'enterrer le truc, malheureusement, avec une loi définitive", poursuit-il.

Le bonheur d'être en vie

"Si vous m'aviez demandé quand j'étais valide de signer un papier comme quoi il fallait me débrancher si j'étais dans un état aussi catastrophique, je l'aurais signé comme 92% des français le disent aujourd'hui", glisse-t-il.

"Simplement, vous êtes gentil de ne pas me débrancher aujourd'hui parce que je suis très bien où je suis. La mort m'est très familière, mais elle est très loin de moi. Je suis tellement bien en vie, tellement bien avec les autres", ajoute-t-il.
 
D'autant que "dans les jours qui viennent" Philippe Pozzo di Borgo devrait "être complètement mobile". "Ils vont me prêter un fauteuil électrique et vous allez me voir défiler dans l'hôpital à toute vitesse", se réjouit-il.

>
"Vous êtes gentil de ne pas me débrancher aujourd'hui, je suis très bien où je suis", dit Philippe Pozzo di Borgo Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel Télécharger
La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7769829629
"Je suis bien content qu'on ne m'ait pas débranché" dit Philippe Pozzo di Borgo
"Je suis bien content qu'on ne m'ait pas débranché" dit Philippe Pozzo di Borgo
INVITÉ RTL - Tétraplégique depuis 1993, Philippe Pozzo di Borgo raconte son bonheur d'être encore en vie, à l'heure où le législateur doit statuer sur le sort de Vincent Lambert.
http://www.rtl.fr/actu/je-suis-bien-content-qu-on-ne-m-ait-pas-debranche-dit-philippe-pozzo-di-borgo-7769829629
2014-02-19 21:17:04
http://media.rtl.fr/cache/EfdGKz2E44iHuUjW_kh_XA/330v220-2/online/image/2014/0219/7769830393_philippe-pozzo-di-borgo-l-homme-qui-a-inspire-le-film-intouchables.jpg