Syrie : scènes de vie quotidienne dans Damas en guerre

REPLAY / REPORTAGE - La guerre civile dure depuis maintenant cinq ans en Syrie. Dans la capitale Damas, sous le contrôle des forces de Bachar al-Assad, c'est l'apparente normalité qui frappe.

>
Syrie : scènes de vie quotidienne dans Damas en guerre Crédit Image : AFP / Abdulonam Eassa Crédit Média : Thomas Prouteau Télécharger

Les rues du centre de Damas sont embouteillées du matin au soir. Les livreurs du souk se faufilent au milieu des klaxons. Les magasins sont ouverts. Les fonctionnaires vont au bureau. Sur les terrasses, c’est musique et narguilé. "Chaque jour les gens d'ici viennent au café. Ils font ce qu'ils ont à faire normalement, personne n'a changé ses habitudes. Le peuple syrien est fort", raconte Salih, le patron du Sham Café. Fort, et pourtant bel et bien en guerre. Car il y a un autre bruit que l’on entend à intervalle régulier : des tirs de mortiers, venus de la banlieue tenue par les rebelles, qu’on appelle ici les "terroristes". Le bruit ne fait plus sursauter personne, mais certains sont dirigés vers le centre-ville et font parfois des morts.

Chaque matin lorsqu'il rallie le lycée où il est surveillant, Michel fait une prière. "J'espère renter sain et sauf dans ma famille. En fait, on ne sait pas quand ça tombe", dit-il. Pour éviter que les attentats-suicide ne s’ajoutent aux mortiers, Damas est quadrillées de check-points militaires. Les contrôles sont permanents, la capitale syrienne est verrouillée.

L'autre problème majeur pour les habitants de Damas, c'est la situation économique. La guerre a fait exploser les prix et fondre les salaires. Exemple chez ce boucher de la vieille ville, qui suspend ses quartiers de viande à l’extérieur. Depuis deux ans, les morceaux d’agneau sont passés de 2 à 10 euros le kilo. Du coup, cette cliente a changé ses habitudes. "Cela fait un an que je n'ai pas acheté de vraie viande. J'achète ces morceaux de graisse qui ne sont pas chers, et cela donne du goût à la nourriture", témoigne-t-elle. Chez le boulanger, un peu plus loin, ce père de famille s’impose un rationnement. "J'ai cinq enfants, cela fait sept personnes dans la famille. Avant j'achetais des sacs de 2 ou 3 kilos ; aujourd'hui, c'est 1 maximum", assure-t-il. Presque tous les prix ont été multipliés par cinq, parfois par dix. Le salaire d’un fonctionnaire dépasse rarement les 100 euros.

J'aime beaucoup ce pays, je ne pense pas vivre ailleurs

Samia, professeure de Français à Damas

Avec toutes ces difficultés, beaucoup pensent à partir. Chacun ici connait une famille ou un ami qui fait ses bagages pour l’Europe. Les départs sont quotidiens. Mais le patriotisme et l’attachement au pays restent fort. Samia, professeure de Français, n’a aucune intention de quitter la Syrie, même si elle vu ses deux frères partir en Hollande. "Je pense qu'il faut rester pour beaucoup de choses, et pas seulement pour mes parents", dit-elle. "J'aime beaucoup ce pays, je ne pense pas vivre ailleurs, c'est trop difficile. On s'accroche à l'espoir", poursuit-elle. Partout dans Damas, sous les immenses portraits de Bachar-el-Assad, des slogans promettent la victoire militaire.

Les habitants de Damas sont au courant du drame de Madaya, la ville assiégée par l'armée syrienne et où l'on meurt de faim. Mais ils soulignent que d'autres cités sont dans cette situation, certaines par des groupes rebelles. Ils demandent la preuve qu’il y a eu bien eu des morts, ce qui est démenti par le gouvernement syrien.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781334034
Syrie : scènes de vie quotidienne dans Damas en guerre
Syrie : scènes de vie quotidienne dans Damas en guerre
REPLAY / REPORTAGE - La guerre civile dure depuis maintenant cinq ans en Syrie. Dans la capitale Damas, sous le contrôle des forces de Bachar al-Assad, c'est l'apparente normalité qui frappe.
http://www.rtl.fr/actu/international/syrie-scenes-de-vie-quotidienne-dans-damas-en-guerre-7781334034
2016-01-14 11:38:06
http://media.rtl.fr/cache/3yIv4a_5tYuEJlJBgGft4Q/330v220-2/online/image/2016/0114/7781338220_vue-d-un-quartier-de-damas-detruit-par-les-bombes-le-8-janvier-2016.jpg