2 min de lecture Syrie

Syrie : le régime de Bachar al-Assad et Daesh ont eu recours à des armes chimiques, selon l'ONU

Selon une enquête des Nations unies, Damas aurait répandu du gaz de chlore sur deux villes du nord-ouest du pays, tandis que l'État islamique aurait recours au gaz moutarde.

Un quartier d'Alep, au nord de la Syrie, après une attaque à l'arme chimique le 18 mars 2013.
Un quartier d'Alep, au nord de la Syrie, après une attaque à l'arme chimique le 18 mars 2013. Crédit : HOEP/AP/SIPA
109117333772423871640
Geoffroy Lang

Depuis 2 ans l'Organisation de Nations Unies (ONU) accusait ouvertement le régime de Bachar Al Assad d'avoir eu recours à des armes chimiques dans la guerre civile qui déchire le pays depuis plus de 5 ans. Une commission d'enquête soupçonnait plus particulièrement l'emploi de chlore pour gazer des villes rebelles dans l'ouest de la Syrie à huit occasions en avril 2014. L'enquête qui a été conduite par les Nations Unies a conclu que des hélicoptères de l'armée syrienne avaient bien répandu du gaz de chlore sur deux localités de la province d’Idlib (nord-ouest) : à Talmenes le 21 avril 2014 et Sarmin le 16 mars 2015.

Mais l'utilisation d'arme chimique par Daesh ne fait plus aucun doute selon les enquêteurs des Nations unies. L'organisation terroriste aurait notamment utilisé du gaz moutarde dans la ville de Marea, près d'Alep au nord du pays, le 21 août 2015. "Il y a assez d’informations disponibles pour conclure que l'État islamique était la seule entité capable d’utiliser du gaz moutarde et motivée pour le faire", conclut la commission d'enquête dans ce rapport de 95 pages.

Les précédents meurtriers du régime syrien

La publication de ce rapport intervient trois ans après une attaque chimique meurtrière à l'est de Damas. Le 21 août 2013, des missiles et des obus de mortier munis de charges neurotoxiques avaient causé 1.845 morts et 9 924 blessés à la Ghouta selon l'Armée syrienne libre, dont une très grande majorité de civils. La Syrie avait rejoint la convention sur l’interdiction des armes chimiques et accepté un plan de démantèlement de ses stocks de gaz moutarde et sarin après ce crime de guerre.

À lire aussi
Bachar al-Assad, président syrien, en juin 2009 extrême droite
Bachar al-Assad, nouvelle coqueluche de l'extrême-droite en Occident

Le rapport d'enquête de l'ONU a cependant suscité une vive réaction de Washington. "Il est maintenant impossible de nier que le régime syrien a fait usage de manière répétée de gaz de chlore comme une arme contre son propre peuple, a souligné le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Ned Price, cité par Libération. Si la Maison-Blanche menace la Syrie de nouvelles sanctions au conseil de sécurité de l'ONU, la Chine et la Russie, allié de Bachar Al Assad, devraient très probablement  opposer leur véto.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Armes chimiques Guerre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784583070
Syrie : le régime de Bachar al-Assad et Daesh ont eu recours à des armes chimiques, selon l'ONU
Syrie : le régime de Bachar al-Assad et Daesh ont eu recours à des armes chimiques, selon l'ONU
Selon une enquête des Nations unies, Damas aurait répandu du gaz de chlore sur deux villes du nord-ouest du pays, tandis que l'État islamique aurait recours au gaz moutarde.
http://www.rtl.fr/actu/international/syrie-le-regime-de-bachar-al-assad-et-daesh-ont-eu-recours-a-des-armes-chimiques-selon-l-onu-7784583070
2016-08-25 11:37:37
http://media.rtl.fr/cache/r1SAcThv9lyOpJWyxttaGg/330v220-2/online/image/2016/0825/7784583427_un-quartier-d-alep-au-nord-de-la-syrie-apres-une-attaque-a-l-arme-chimique-le-18-mars-2013.jpg