2 min de lecture Russie

Présidentielle américaine : Obama avait alerté Facebook sur les ingérences russes

Le président américain avait appelé le PDG de Facebook à prendre la menace de l'influence russe sur le réseaux social au sérieux.

Barack Obama et Mark Zuckerberg au QG de Facebook en 2011
Barack Obama et Mark Zuckerberg au QG de Facebook en 2011 Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

Il avait essayé de le mettre en garde contre les "fake news". Barack Obama aurait pris à part Mark Zuckerberg, pour l'appeler à se méfier des messages mensongers diffusés sur son réseau social Facebook, qui auraient joué un rôle clé dans les élections américaines et dans l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. "Neuf jours après que Mark Zuckerberg ait jugé 'folle' l'idée que des fausses nouvelles diffusées sur son réseau social aient pu jouer un rôle clé dans les élections américaines, le président Barack Obama a pris à part le jeune milliardaire de la high-tech pour tirer, ce qu'il souhaitait être, un signal d'alarme", écrit le quotidien américain Washington Post.

Le 19 novembre dernier, "dans une pièce privée en marge d'une réunion de dirigeants du monde à Lima, au Pérou, deux mois avant l'investiture de Donald Trump, Barack Obama a personnellement appelé le patron de Facebook à prendre au sérieux la menace des fausses nouvelles et la désinformation politique", continue le journal. "Si Facebook et le gouvernement ne s'attaquent pas à la menace, aurait alors prévenu Obama, cela ne pourrait qu'empirer lors de la course à la présidence suivante", selon la même source.

Mark Zuckerberg a bien reconnu la menace que représentaient ces fausses informations en libre circulation sur Facebook, mais a défendu ne pas en avoir mesuré l'ampleur. D'après le milliardaire, ces messages n'étaient pas nombreux et il était difficile de contrôler ce phénomène, d'après une source du Washington Post. Sous la pression de l'enquête du FBI ouverte pour ces ingérences russes dans la présidentielle américaine, Marck Zuckerberg avait fini par révéler le 6 septembre dernier, que près de 470 faux comptes liés à la Russie auraient acheté des espaces publicitaires pendant la campagne, à hauteur de 700.000 dollars et dès juin 2016. Une accusation démentie par le Kremlin, qui assure que "la Russie n'a pas participé à cela".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie États-Unis Élections
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790222117
Présidentielle américaine : Obama avait alerté Facebook sur les ingérences russes
Présidentielle américaine : Obama avait alerté Facebook sur les ingérences russes
Le président américain avait appelé le PDG de Facebook à prendre la menace de l'influence russe sur le réseaux social au sérieux.
http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-obama-avait-alerte-facebook-sur-les-ingerences-russes-7790222117
2017-09-25 11:03:33
http://media.rtl.fr/cache/8hGQs7zGMzOFHdVkC7jUpw/330v220-2/online/image/2017/0925/7790222246_barack-obama-et-mark-zuckerberg-au-qg-de-facebook-en-2011.jpg