2 min de lecture Mali

Mali : cinq Casques bleus tués dans une attaque terroriste

Selon une source policière malienne, les soldats sont Togolais. Ils ont été pris en embuscade à l'ouest de Sévaré, au centre du Mali, une région où aucun Casque bleu n'avait encore péri.

Des casques bleus devant un hôtel de Bamako (illustration)
Des casques bleus devant un hôtel de Bamako (illustration) Crédit : HABIBOU KOUYATE / AFP
116479248050822449794
Anne-Sophie Blot
et AFP

Une attaque terroriste dans le centre du Mali a tué cinq Casques bleus dimanche 29 mai. C'est la première fois que les soldats d'ONU périssent dans cette région, alors que le pays fait face depuis une dizaine de jours à une recrudescence des attaques meurtrières contre l'armée et les Casques bleus. Ce nouvel attentat contre la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) n'a pas été revendiqué.  

La Minusma n'a pas immédiatement communiqué la nationalité des Casques bleus touchés. Une source policière malienne a déclaré qu'il s'agissait de Togolais. "Les Casques bleus togolais étaient en mission de paix dans le secteur où les agriculteurs et les éleveurs se sont récemment affrontés", a déclaré cette source, contactée par téléphone à Mopti depuis Bamako. La mission de l'ONU a annoncé dans un communiqué qu'une attaque "terroriste" avait eu lieu dimanche vers 11h (heure locale et GMT) contre "un convoi de la force de la Minusma, pris dans une embuscade à 30 kilomètres à l'ouest de Sévaré", une ville située dans la région de Mopti

Plusieurs attaques meurtrières en mai

"Selon les informations préliminaires, cinq Casques bleus ont été tués. Un autre a été grièvement blessé et son évacuation médicale est en cours", a ajouté la mission dans un communiqué. Cette attaque survient quelques jours après la mort vendredi de cinq soldats maliens, tués dans l'explosion d'une mine au passage de leurs véhicules entre les localités d'Ansongo et d'Indelimane, dans le nord du Mali, selon l'armée. Cinq Casques bleus tchadiens avaient déjà été tués le 18 mai, dans une autre embuscade au nord d'Aguelhoc, dans le nord-est du Mali. L'attaque avait été revendiquée par un cadre du groupe jihadiste malien Ansar Dine, allié à Al-Qaïda et qui a contrôlé le vaste nord du Mali pendant près de dix mois, entre 2012 et janvier 2013. 

À lire aussi
Des soldats de l'opération Barkhane au Mali, le 2 janvier 2015 à Gao (archive). Cybersécurité
Des données GPS publiques permettent de localiser des militaires français à l'étranger

Mahamat Saleh Annadif, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies et chef de la Minusma, a condamné l'attentat de dimanche. "Je condamne avec la plus grande vigueur ce crime abject qui s'ajoute aux autres actes terroristes qui ont ciblé nos soldats de la paix et qui constituent des crimes contre l'humanité au regard du droit international", a-t-il déclaré. "Cet acte odieux de terrorisme est d'autant plus révoltant qu'il a été perpétré durant la journée internationale des Casques bleus", a-t-il souligné.

La mission de l'ONU la plus frappée

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a lui aussi condamné l'attentat, dans un communiqué. C'est la première fois que des Casques bleus de la Minusma sont tués dans le centre du Mali, une zone où est basé le Front de libération du Macina (FLM), un groupe apparu début 2015 et dirigé par le prédicateur radical malien Amadou Koufa, un Peul. Déployée depuis juillet 2013, la Minusma est celle qui connait le plus fort taux de mortalité de toutes les actuelles missions de maintien de la paix de l'ONU, en nombre par rapport à l'effectif de plus de 10 300 militaires et policiers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mali ONU Casques bleus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783430914
Mali : cinq Casques bleus tués dans une attaque terroriste
Mali : cinq Casques bleus tués dans une attaque terroriste
Selon une source policière malienne, les soldats sont Togolais. Ils ont été pris en embuscade à l'ouest de Sévaré, au centre du Mali, une région où aucun Casque bleu n'avait encore péri.
http://www.rtl.fr/actu/international/mali-cinq-casques-bleus-tues-dans-une-attaque-terroriste-7783430914
2016-05-30 05:40:00
http://media.rtl.fr/cache/m6yLMSvOHhg6YowspOddlw/330v220-2/online/image/2016/0530/7783430933_des-casques-bleus-devant-un-hotel-de-bamako-illustration.jpg