États-Unis : Donald Trump s'éloigne de son empire immobilier

Accusé de conflits d'intérêt en raison de son futur emploi de président, le New-Yorkais a décidé de passer la main.

Donald Trump (archives)
Crédit : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES / NORTH AMERICA / AFP
Donald Trump (archives)

Éteindre le feu avant qu'il ne se répande. C'est ce qu'a cherché à faire Donald Trump le 30 novembre en annonçant qu'il allait se mettre en retrait de son empire immobilier avant de prendre ses fonctions à la Maison Blanche le 20 janvier prochain. Depuis plusieurs jours, voire même dès le lendemain de son élection, la question de possibles conflits d'intérêts entre ses activités d'entrepreneur et son travail en tant que président des États-Unis se posait. 

Dans une série de tweets, le président élu a donc annoncé la tenue d'une conférence de presse le 15 décembre prochain, en présence de ses enfants, à New York. C'est au cours de celle-ci qu'il passera la main. "Je quitterai ma formidable entreprise afin de me concentrer entièrement et totalement à la direction du pays, et à redonner à l'Amérique sa grandeur!", a-t-il ainsi écrit, en précisant que la loi ne l'obligeait en rien à agir de la sorte, mais qu'il estimait que cette démarche était importante afin de ne voir aucun conflit d'intérêt se constituer entre sa présidence et ses "diverses entreprises". Donald Trump a également précisé que les documents relatifs à son retrait des affaires étaient en train d'être rédigés. "La présidence est une tâche bien plus importante", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Un passif quelque peu trouble

La question des conflits d'intérêt entre l'empire Trump et l'office de la présidence se doit d'être posée. Pendant sa campagne, sans être très clair sur ses intentions réelles, le président élu avait laissé entendre que s'il y était obligé il passerait la main à sa fille Ivanka Trump, son gendre Jared Kushner et son fils aîné Donald Jr. Or, ces trois individus font partie de l'équipe de transition mise en place par le nouveau président. Qui plus est, Donald Trump s'est déjà retrouvé au cœur d'une polémique depuis son élection; impliquant la construction d'une ferme éolienne en Écosse. L'Américain avait récemment soutenu et encouragé le Britannique Nigel Farage à s'opposer à cette construction... Donald Trump ayant lui-même toujours été contre à titre privé car il possède plusieurs terrains de golf en terre écossaise.

Les conseillers en éthique de Barack Obama et George W. Bush avaient pourtant expliqué le problème et donné une solution dans un édito publié le 15 novembre par le Washington Post. Si Donald Trump se contentait de passer la main à ses enfants, la séparation entre l'empire familial et la présidence ne serait pas assez prononcée. Le président élu étant alors capable de récupérer ses actifs au terme de son mandat, ses décisions pendant les quatre années qui s'annoncent auraient pu être en partie conditionnées par cette perspective. Or, afin d'éviter tout conflit d'intérêt, depuis Lyndon Johnson dans les années 60, tout président a vendu ses actifs et placé ses avoirs dans un "blind trust" géré par une entité indépendante, avant de prendre possession du bureau ovale. Reste à savoir si Donald Trump ira jusque là le 15 décembre prochain.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786065051
États-Unis : Donald Trump s'éloigne de son empire immobilier
États-Unis : Donald Trump s'éloigne de son empire immobilier
Accusé de conflits d'intérêt en raison de son futur emploi de président, le New-Yorkais a décidé de passer la main.
http://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-donald-trump-se-separe-de-son-empire-immobilier-7786065051
2016-12-01 05:15:00
http://media.rtl.fr/cache/QqniwQtOZtLCU7ClKgYklA/330v220-2/online/image/2016/1115/7785796378_donald-trump-archives.jpg