1 min de lecture Polémique

Éric Zemmour : "Les frappes occidentales en Syrie, un coup d'épée dans l'eau"

BILLET - Les bombardements occidentaux contre les usines chimiques syriennes suscitent de multiples réactions. Pour le journaliste Éric Zemmour, ces frappes ont "privé Assad d'armes dont il n'a nullement besoin".

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
Éric Zemmour : "Les frappes occidentales en Syrie, un coup d'épée dans l'eau" Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour et Loïc Farge

Tout le monde est content. Donald Trump est content d'avoir déployé ses beaux missiles. Emmanuel Macron est content d'avoir pu sortir ses beaux Rafale et de ne pas les avoir cloués au sol, comme avait du s'y résigner François Hollande en 2013, lorsqu'il avait été lâché par Obama. Les Anglais sont tout simplement contents de prouver qu'ils ont encore une armée.

L'ennui c'est qu'en face, chez les soi-disant adversaires, tout le monde est content aussi. Russes, Iraniens, et même les Syriens d'Assad jubilent. Les Russes prétendent qu'ils ont intercepté 70% des missiles occidentaux. Les Iraniens font comme s'ils n’étaient pas concernés. Et Assad se faisait filmer par la télévision syrienne, arrivant à son bureau comme s'il ne s'était rien passé. "Même pas mal".

Il faut dire qu'il y a de quoi. Les bombardements occidentaux l'ont privé d'armes dont il n'a nullement besoin. On ne saura peut-être jamais si c'est bien lui et ses troupes qui ont utilisé ses bombes au chlore, ou si c'est un coup des rebelles pour le faire accuser, selon la méthode utilisée pendant la guerre en Yougoslavie. Dans les deux cas, une chose est sûre : sans armes chimiques, Assad va gagner sa guerre et reconquérir son territoire.

À lire aussi
Emmanuel Macron à Rouen, le 5 avril 2018 Alstom
Rachat d'Alstom par General Electric : "Macron n'a pas dit la vérité", dénonce un élu

Ce n'est pas une guerre, c'est un jeu vidéo

Éric Zemmour
Partager la citation

Les bombardements occidentaux ont, parait-il, détruit les usines d’armes chimiques. Mais ils ont été - c'est le moins qu'on puisse dire - économe de vies humaines. Pas un soldat syrien n'est mort. Encore moins un soldat russe ou iranien.

Trêve de plaisanterie. Tout indique que Trump a téléphoné à Poutine avant de lancer ses Tomawakh. "Mais je vous en prie Mister Donald, frappez à l'endroit que le Tovarich Vladimir vous indique !" Ce n'est plus un bombardement, c'est une valse à mille temps. Ce n'est pas une guerre, c'est un jeu vidéo.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Syrie Moyen-orient
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793045211
Éric Zemmour : "Les frappes occidentales en Syrie, un coup d'épée dans l'eau"
Éric Zemmour : "Les frappes occidentales en Syrie, un coup d'épée dans l'eau"
BILLET - Les bombardements occidentaux contre les usines chimiques syriennes suscitent de multiples réactions. Pour le journaliste Éric Zemmour, ces frappes ont "privé Assad d'armes dont il n'a nullement besoin".
http://www.rtl.fr/actu/international/eric-zemmour-les-frappes-occidentales-en-syrie-un-coup-d-epee-dans-l-eau-7793045211
2018-04-17 09:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/k1e8nAniGDJ4qSnEoEbLRA/330v220-2/online/image/2015/0921/7779802574_eric-zemmour.jpg