Colombie : l'accord de paix avec les Farc ratifié par le Congrès

La Chambre des représentants a approuvé le texte le 30 novembre, au lendemain de l'acceptation par le Sénat.

Une manifestante proteste contre les négociations de paix avec les Farc. (illustration)
Crédit : LUIS ROBAYO / AFP
Une manifestante proteste contre les négociations de paix avec les Farc. (illustration)

La hache de guerre définitivement enterrée ? Après avoir été rejeté par référendum le 2 octobre dernier, l'accord de paix avec la guérilla des Farc, dans sa nouvelle version, a été ratifié par le Congrès colombien dans la nuit du 1er décembre. Le processus avait été entamé le 29 novembre, lorsque le Sénat avait approuvé le texte à 75 votes contre 0. Au soir du 30 novembre, c'est la Chambre des représentants qui devait se réunir et procéder au vote. 

"La proposition de ratification de l'accord de paix est approuvée", a ainsi annoncé la Chambre. Une ratification par 130 voix contre 0. Une trentaine de députés manquaient en séance ce soir là. Le texte met fin à 52 ans de conflit armé entre le gouvernement et la guérilla, le plus long conflit qu'ait connu la Colombie. Après son rejet par référendum le 2 octobre dernier, le texte avait été retravaillé afin d'inclure une partie des propositions de l'opposition.

L'opposition n'a pas voté

Immédiatement après la ratification de l'accord, le président Juan Manuel Santos a exprimé sa "gratitude au Congrès pour cet historique soutien à l’espérance de paix des Colombiens". Avant d'être présenté au Congrès, cet accord avait été signé par le chef de l'État et le chef de la guérilla marxiste, Rodrigo Londoño, la semaine dernière. Il prévoit le désarmement des Farc et leur transformation en force politique. Cependant, l'opposition à cet accord de paix est toujours bien présente en Colombie. Lors du vote, au Sénat comme à la Chambre, les parlementaires du Centre démocratique, dirigés par l'ancien président Alvaro Uribe, ont quitté l'hémicycle. Ils dénoncent notamment "l'impunité totale" et l'éligibilité politique accordées aux membres des Farc coupables de crimes graves et ce avant que ceux-ci aient purgé leur peine. 

La nécessité d'une mise en application rapide

Le Congrès doit désormais prévoir les termes d'application du traité, notamment en ce qui concerne le dépôt des armes sous contrôle de l'ONU. Quelque 27 zones de concentrations ont été définies dans lesquelles les guérilleros viendront vivre pendant six mois. Un projet de loi d'amnistie devra aussi être déposé devant le Congrès dans les plus brefs délais afin que les guérilleros puissent se rendre dans ces zones sans être arrêtés. Ensuite seulement, seront rédigés et présentés les textes sur le tribunal spécial de la paix, et la participation des Farc au système politique colombien.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786065133
Colombie : l'accord de paix avec les Farc ratifié par le Congrès
Colombie : l'accord de paix avec les Farc ratifié par le Congrès
La Chambre des représentants a approuvé le texte le 30 novembre, au lendemain de l'acceptation par le Sénat.
http://www.rtl.fr/actu/international/colombie-l-accord-de-paix-avec-les-farc-ratifie-par-le-congres-7786065133
2016-12-01 05:45:00
http://media.rtl.fr/cache/LnRSi_YnS48OO93oi5potg/330v220-2/online/image/2014/1218/7775936875_000-mvd6654623.jpg