A-t-on le droit de tweeter au travail ?

REPLAY / ÉDITO - Un salarié licencié parce qu'il tweetait pendant son temps de travail vient de gagner son procès. Mais attention quand même à ne pas trop en profiter.

Une interface du réseau social Twitter (illustration) >
A-t-on le droit de tweeter au travail ? Crédit Image : AFP / DAMIEN MEYER | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

C'est un arrêté de fin février de la cour d'appel de Chambéry qui a mis la puce aux oreilles des juristes. Un salarié avait été licencié. Son entreprise lui reprochait d'avoir émis 1.336 tweets en seize mois. "Nous avons découvert que vous utilisez massivement l'outil Twitter à des fins extra-professionnelles pendant vos heures de travail et sur du matériel appartenant à la société", est-il écrit dans la lettre de licenciement. Mais mais ce n'est pas si simple. Parce que le caractère abusif de l'utilisation d'Internet, qu'il s'agisse de consulter des sites, de réseauter sur Facebook, tout cela est à la discrétion de la justice.

On peut donc surfer sur Internet au travail, à condition donc de ne pas en abuser. Voyez les décisions de justice recensées dernièrement par un avocat. Une heure trente d'Internet par jour pendant un mois c'est abusif, donc le licenciement se justifie. Des connexions Internet pendant 20% de votre temps de travail, c'est abusif. En revanche, une heure trente d'Internet par semaine, là ce n'est pas abusif. Les juges sont plutôt mesurés dans leurs décisions. On a le droit à un peu de vie privée sur son lieu de travail, mais pas trop. 1.336 tweets pour le salarié en question : les juges ont sorti leur calculatrice : cela fait quatre tweets par jour, donc moins de quatre minutes par jour.

Pourquoi alors tant de cas devant les tribunaux de salariés licenciés à cause des réseaux sociaux ? Parce que souvent ces employés dénigrent leur patron, leur supérieur hiérarchique ou critiquent leur entreprise. Là ce n'est plus défendable. Les réseaux sociaux oui, mais sur un temps raisonnable, avec des propos mesurés. N'oubliez pas que votre employeur a parfaitement le droit de consulter votre historique Internet sur une machine de la société.

Le bloc-notes du jour

Clash à EDF : le directeur financier claque la porte. Il n'est pas d'accord avec avec la faisabilité des deux EPR qui doivent être livrés à la Grande-Bretagne. Trop cher, trop risqué selon lui.

La gare la plus chère du monde est celle du World Trade Center.
Elle vient juste d'être inaugurée, près de quinze ans après les attentats. Son prix : un peu moins de 4 milliards de dollars, pour une petite gare de banlieue.

La note du jour

13 sur 20 aux pêcheurs français qui ont vu leurs ventes de poissons augmenter en valeur de 5%. On vend moins de poisson, mais un peu plus cher : 3,33 euros le kilo en moyenne.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782228788
A-t-on le droit de tweeter au travail ?
A-t-on le droit de tweeter au travail ?
REPLAY / ÉDITO - Un salarié licencié parce qu'il tweetait pendant son temps de travail vient de gagner son procès. Mais attention quand même à ne pas trop en profiter.
http://www.rtl.fr/actu/economie/a-t-on-le-droit-de-tweeter-au-travail-7782228788
2016-03-07 07:45:00
http://media.rtl.fr/cache/YM63etk_cOSoi2zPKaMd6w/330v220-2/online/image/2015/0916/7779743735_twitter-avait-recemment-annonce-la-fin-de-la-limite-de-140-caracteres-pour-sa-messagerie-privee-illustration.jpg