2 min de lecture Migrants

Migrants : des policiers français accusés d'avoir falsifié l'âge de mineurs pour les expulser

Le journal "The Guardian" révèle que sept associations italiennes ont saisi la Commission européenne au sujet des pratiques de la police aux frontières française. Ils auraient falsifié les actes de naissance de migrants mineurs afin de les expulser vers l'Italie.

Un jeune migrant rescapé du bateau Aquarius le 24 mai 2016.
Un jeune migrant rescapé du bateau Aquarius le 24 mai 2016. Crédit : GABRIEL BOUYS / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Les pratiques de la police française pointées du doigt. Sept associations d'aide aux migrants ont alerté la Commission européenne et le ministère de l'Intérieur italien sur deux cas dans lesquels les dates de naissance de migrants mineurs semblaient avoir été falsifiées sur les documents de "refus d'entrée" sur le territoire français. The Guardian révèle que ce sont des policiers français qui sont accusés par les associations d'avoir modifié l'âge de migrants mineurs afin de les expulser vers l'Italie. 

L'un des incidents se serait produit près de la frontière de Vintimille en mars dernier.  En effet, la plupart des migrants qui tentent le voyage vers le nord de la France en train passent par Vintimille, pour être renvoyés par des officiers patrouillant à la gare de Menton-Garavan, le premier arrêt le long de la route côtière du sud de la France.

Nous avons vu la police écrire une date de naissance incorrecte

Daniela Ziterosa, assistante juridique de l'organisation caritative Intersos.
Partager la citation

"Nous n'étions là que par hasard mais nous avons vu deux mineurs, que nous connaissions bien, arrêtés par la police française", a déclaré Daniela Ziterosa, assistante juridique de l'organisation caritative Intersos. "Nous avons vu la police écrire une date de naissance incorrecte sur le document refus d'entrée. Un des enfants a pris une photo du document et vous pouvez voir que sa date de naissance a été changée par rapport à celle qu'il a déclarée", ajoute-t-elle.

À lire aussi
Le camp de migrants de Grande Synthe en mai 2017 (image d'archives) Migrants
Loi asile et immigration : 3 principaux points de crispation

Le jeune migrant en question est né en Érythrée le 1er octobre 2001, mais la date sur le formulaire a été modifiée au 1er janvier 2000. Il est arrivé en Italie en juin de l'année dernière et essayait d'atteindre la Suède, où vit son frère. Or la législation de l'Union européenne stipule que les mineurs non accompagnés doivent être protégés et que ceux qui demandent l'asile dans un État membre ont le droit d'être transférés dans un autre où ils ont des membres de leur famille.

Aggraver les relations tendues entre l'Italie et la France

Les associations caritatives accusent également l'Italie pour ne pas avoir mis en place des procédures adéquates de regroupement familial. "Nous identifions les gens après leur atterrissage, nous savons donc s'ils sont mineurs ou adultes", a déclaré une source italienne auprès du Guardian. "Donc, s'ils ont des doutes, les autorités françaises peuvent vérifier avec nous. Et si les gens sont mineurs, ils doivent les prendre, ne pas les renvoyer.", ajoute-t-elle.

Ces graves accusations menacent d'aggraver les relations déjà tendues entre l'Italie et la France à la frontière, moins de deux semaines après que des agents français se sont présentés à une gare italienne et ont contraint un migrant nigérian suspecté de transporter de la drogue à faire un test d'urine. Le préfet des Alpes-Maritimes n'a pas souhaité commenté l'affaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Police France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793006249
Migrants : des policiers français accusés d'avoir falsifié l'âge de mineurs pour les expulser
Migrants : des policiers français accusés d'avoir falsifié l'âge de mineurs pour les expulser
Le journal "The Guardian" révèle que sept associations italiennes ont saisi la Commission européenne au sujet des pratiques de la police aux frontières française. Ils auraient falsifié les actes de naissance de migrants mineurs afin de les expulser vers l'Italie.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/migrants-des-policiers-francais-accuses-d-avoir-falsifie-l-age-de-mineurs-pour-les-expulser-7793006249
2018-04-13 18:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QE_OPtm9pJCKk20xKi1xeA/330v220-2/online/image/2018/0413/7793006400_un-jeune-migrant-rescape-du-bateau-aquarius-le-24-mai-2016.jpg