2 min de lecture Transports

Cars Macron : 15 à 25 millions de voyageurs annuels attendus d'ici à 2030

Si cette projection se confirme, cela correspondrait à une perte de 8 millions de passagers pour la SNCF.

Un car FlixBus
Un car FlixBus Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Amélie James
Amélie James

Ils parcourent les routes de l'Hexagone depuis maintenant deux ans. En 2015, la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques portée par Emmanuel Macron permettait la libéralisation du transport par autocar en France. 

En l'espace de deux ans, le trafic en autocar a connu une forte croissance. En mars 2017, selon l'autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), près de 7 millions de passagers avaient emprunté les "cars Macron" pour voyager depuis l'ouverture du marché. L'expansion de ce secteur devrait d'ailleurs se confirmer dans les prochaines décennies. 

Selon un rapport publié par France Stratégie, jeudi 27 juillet, 15 à 25 millions de voyageurs annuels sont attendus d'ici à 2030. Une projection, réalisée par cet organisme de réflexion rattaché au Premier ministre, prévoit une hausse de 1 à 2 millions de voyageurs par an pendant. "En se fondant sur les auditions des opérateurs et sur leurs perspectives de développement, trois scénarios sont développés à l’horizon 2030, avec des trafics potentiels de 15, 20 et 25 millions de passagers", précise le compte-rendu. 

À lire aussi
Train de la SNCF (image d'illustration) SCNF
Réforme de la SNCF : "Macron prend des risques", lance Alain Duhamel

Moins 8 millions de passagers pour la SNCF

Selon le scénario le plus favorable, le nombre de passagers annuels pourrait atteindre 25 millions en 2030. Si cette projection se confirme, cela correspondrait à une perte de 8 millions de passagers pour la SNCF, "soit près de 4 % du trafic ferroviaire". À titre indicatif, cet effectif représente également "deux fois le trafic du covoiturage longue distance réalisé en 2015".

Bien que leur activité soit en pleine expansion, le modèle économique de ces autocars low cost reste déficitaire. Ceci s'explique notamment par les bas tarifs proposés. Lors de l'ouverture du marché, 5 compagnies s'étaient positionnées dans ce secteur. Aujourd'hui, il n'en reste que trois (Isilines/Eurolines, OuiBus et FlixBus).

Vers de nouvelles infrastructures ?

Si l'on en croit les résultats de l'étude menée par France Stratégies, le marché du transport par autocar devra cependant améliorer la qualité de ses points d'arrêt et de ses gares routières s'il veut poursuivre son expansion. "Les villes doivent considérer ce sujet comme un facteur d’attractivité et concevoir de véritables pôles d’échanges multimodaux à haut niveau de services. La création de gares routières pourrait ainsi faire partie d’un appel à projets des transports collectifs en site propre (TCSP)", note l'organisme. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Société Voyage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789513003
Cars Macron : 15 à 25 millions de voyageurs annuels attendus d'ici à 2030
Cars Macron : 15 à 25 millions de voyageurs annuels attendus d'ici à 2030
Si cette projection se confirme, cela correspondrait à une perte de 8 millions de passagers pour la SNCF.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/cars-macron-15-a-25-millions-de-voyageurs-annuels-attendus-d-ici-a-2030-7789513003
2017-07-27 17:32:32
http://media.rtl.fr/cache/JohUi639na2NB9XJD5HSoA/330v220-2/online/image/2017/0722/7789445845_un-car-flixbus.jpg