2 min de lecture Économie

Google : ce que Bruxelles reproche au géant américain

REPLAY - ÉDITO - La Commission européenne a infligé une amende record de 2,42 milliards d'euros à Google pour avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Christian Menanteau : ce que Bruxelles reproche à Google Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Bruxelles a infligé mardi 27 juin une amende record à l'américain Google pour abus de position dominante. L'exécutif européen, gardien de la concurrence dans l'UE, accuse l'américain Google d'avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne pour favoriser son comparateur de prix "Google Shopping". Dans quasiment tous les pays européens, le moteur de recherche Google détient une part de marché supérieure à 90%.

Les comparateurs ont théoriquement pour vocation de permettre aux internautes d'évaluer les produits, les services et surtout leurs prix, mais aussi de déchiffrer les offres de revendeurs indépendants. Il y en avait 400 en Europe ; il en reste à peine une quinzaine.

À lire aussi
Le Black Friday au Toys R Us de Times Square (New-York, USA) consommateur
Consommation : allez-vous profiter du "Black Friday" ?

Pour la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager, les pratiques de Google interdisent aux consommateurs européens de bénéficier de choix réels et des innovations disponibles. C'est un dossier qui a mûri sept ans depuis les premières plaintes de l'Américain Yelp, du Britannique Foundem, de TripAdvisor ou de Kelkoo.

Pour les costauds de la high-tech US, l'Europe n'est plus un Far West sans shérif

Christian Menanteau
Partager la citation

C'est en tout cas la plus grosse amende jamais infligée à un groupe américain par l'Union européenne. Jusqu'ici les pénalités n'avaient jamais dépassé le milliard. D'autant qu'au-delà des 2,42 milliards d'amende, Alphabet, la maison mère de Google, a 90 jours pour mettre fin à sa main-mise sur ce marché des comparateurs de prix. Sous peine d'une sanction supplémentaire équivalente à 5% de son chiffre d'affaires quotidien. Des recettes qui s'élèvent à 250 millions par jour en moyenne. Google a bien évidemment fait appel.

Mais le panier du géant californien commence à être chargé. Deux autres plaintes prospèrent actuellement dans les couloirs de la Commission de la concurrence. L'une autour d'Android, le cerveau des smartphones, qui permettrait à Alphabet d'évincer ses concurrents. L'autre pour sa plateforme de publicité Adsens, qui ferait elle aussi barrage à la concurrence.

Cela ne va pas vraiment déstabiliser Google. On parle d'un groupe dont la valeur boursière est d  665 milliards de dollars (deux fois le Budget de l'État français), dont le moteur de recherche est en position de monopole dans 31 pays européens, et dont les liens avec les autorités américaines sont solides. 

Ceci posé, cette décision fait date. Elle était très attendue dans le monde entier et particulièrement Outre-Atlantique, d'où sont parties les premières plaintes. Ensuite et surtout, elle envoie un signal sans ambiguïté : pour les costauds de la high-tech américaine, l'Europe n'est plus un Far West sans shérif. 

Le bloc-notes

La Cour des Comptes devrait souligner, jeudi 28 juin dans son audit, une nette dégradation des comptes publicsprobablement entre 5 et 9 milliards d'euros de déficits non prévus.

La note du jour

05/20 à la Direction générale de l'aviation civile. Le Conseil d'État vient d'estimer que, pour protéger le monopole des compagnies aériennes, elle avait commis un excès de pouvoir en restreignant au-delà du raisonnable le partage du trajet et des frais de vol des avions de loisirs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Union européenne Google
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789137754
Google : ce que Bruxelles reproche au géant américain
Google : ce que Bruxelles reproche au géant américain
REPLAY - ÉDITO - La Commission européenne a infligé une amende record de 2,42 milliards d'euros à Google pour avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne.
http://www.rtl.fr/actu/conso/google-ce-que-bruxelles-reproche-au-geant-americain-7789137754
2017-06-28 07:22:00
http://media.rtl.fr/cache/wgkb9P9hkBknuHbXj0t3Sw/330v220-2/online/image/2015/1014/7780092516_google-est-l-un-des-sites-internet-les-plus-consultes.jpg