2 min de lecture Social

Avis de tempête sur l'assurance-chômage et le paritarisme

ÉDITO - Les négociations sur l'assurance-chômage vont reprendre mardi 7 mars. Un rendez-vous capital.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Avis de tempête sur l'assurance-chômage et le paritarisme Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau et Loïc Farge

Les partenaires sociaux ouvriront mardi 7 mars une négociation express pour de nouvelles règles d'assurance chômage. Un rendez-vous réellement capital. L’issue de cette négociation, qui patine depuis des mois, dépasse de très loin le point de blocage de la taxe sur les emplois précaires. En fait, c’est l’avenir du paritarisme à la française qui est en jeu. Tout simplement parce que ce mode de gestion par les syndicats patronaux et salariés de l'assurance chômage, mais aussi des retraites complémentaires, de la formation professionnelle ou des prud'hommes, est dans le collimateur des candidats à la présidentielle.

Ce n’est pas une petite affaire : le paritarisme -  le mot a été crée par un ténor de FO il y a trente ans - s’est s’installé dans nos réalités quotidiennes dès 1806. Aujourd'hui, il permet aux syndicats de salariés et au patronat de cogérer seuls le quart de la protection sociale en France. Un rôle et un pouvoir dont l’ampleur est absolument unique au monde.

À lire aussi
Thomas Hollande, fils de l'ancien chef de l'État, est avocat social
Macron président : Thomas Hollande, le frondeur du nouveau quinquennat ?

Pourquoi ce paritarisme, bien installé dans nos institutions, serait-il menacé par des candidats à la présidentielle ? Parce que la droite et la gauche partagent un diagnostic assez proche : ce système serait en bout de course. Il mélangerait inefficacité, coûts et opacité. Pour la droite, la bonne formule pour remettre ces systèmes d’équerre passe par une privatisation de l’essentiel de leurs attributions.

À gauche - et plus particulièrement chez Emmanuel Macron -, la seule solution pour redresser la barre impose une reprise en main par l’État. Pour le candidat du mouvement "En Marche !", rien n’est pire qu’une organisation où celui qui décide n’est pas celui qui paye.

Tirer un trait sur le paritarisme serait plus qu’un gros bras de fer

Christian Menanteau
Partager la citation

Ces analyses ne sont pas du goût des partenaires sociaux. Ils se considèrent comme les mieux placés pour comprendre les besoins des salariés et ceux des entreprises. Pour eux pas question de lâcher les commandes d’institutions qui dans leur ensemble gèrent plus de 150 milliards d'euros par an et qui offrent de fortes opportunités de carrières, de pouvoir et de ressources financières.

Tirer un trait sur le paritarisme serait plus qu’un gros bras de fer. Cela exige surtout un plan alternatif cohérent et plus efficace. Cela dit, un futur exécutif ne manquerait pas d’arguments pour chambouler le système : depuis plusieurs années, patronat et syndicats échouent à trouver des compromis.

À chaque échéance c’est le gouvernement qui boucle les dossiers. Celui de l’assurance chômage, qui est exemplaire, aiguise les volontés. Et le rendez-vous présidentiel offre à ceux qui déplorent l’absence de résultat une fenêtre de tir unique pour changer la donne, et rétrécir les territoires du paritarisme.

La note du jour

13/20 à Nestlé et Danone, qui font le pari d'une bouteille en fibre de bois. C'est une invention d'une start-up californienne qui serait disponible dès 2022. Beaucoup mieux que le plastique non-recyclable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Emploi Chômage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787542202
Avis de tempête sur l'assurance-chômage et le paritarisme
Avis de tempête sur l'assurance-chômage et le paritarisme
ÉDITO - Les négociations sur l'assurance-chômage vont reprendre mardi 7 mars. Un rendez-vous capital.
http://www.rtl.fr/actu/conso/avis-de-tempete-sur-l-assurance-chomage-et-le-paritarisme-7787542202
2017-03-06 07:27:00
http://media.rtl.fr/cache/ZxDX1_A8hnTgaHuRJyII1g/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375028_christian-menanteau.jpg