2 min de lecture Santé

Michel Cymes vous livre les clefs pour repérer un AVC

ÉDITO - Avec une prise en charge dans les trois heures, le patient augmente largement ses chances de ne pas avoir de séquelles.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
Ça va Beaucoup Mieux - Michel Cymes vous livre les clefs pour repérer un AVC chez quelqu'un Crédit Image : Romain Boé / SIPA / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Michel Cymes
Michel Cymes Journaliste

L'accident vasculaire cérébral touche beaucoup de personnes. Pour sensibiliser, une journée mondiale est organisée samedi 29 octobre. L'occasion de revenir sur les symptômes de l'AVC qui survient quand la circulation sanguine dans certaines parties du cerveau s'arrête brutalement. Dans un tel cas, il faut réagir le plus rapidement possible. Quand l'artère cérébrale est débouchée dans les trois heures qui suivent son occlusion, le taux de guérison dépasse les 90%. D'où l'intérêt de connaître les symptômes. 

Le premier signe c'est la paralysie. Soudain, vous avez l'impression d'être hémiplégique, une moitié de votre corps ne répond plus. L'engourdissement du visage, c'est le deuxième symptôme qu'il faut avoir en tête. La bouche devient asymétrique, vous mélangez les mots, vous ne pouvez plus articuler. Troisième symptôme : les troubles de l'équilibre, plus aucune coordination des mouvements comme si vous étiez en état d'ivresse. Les maux de tête ensuite sont particulièrement intenses, et surtout sont inhabituels. Enfin, le cinquième symptôme c'est une vision perturbée, parfois même dédoublée. Votre champ visuel se réduit, vous ne voyez plus que d'un œil. Quand tout cela arrive, il faut composer le 15, le Samu, ou rendez-vous aux urgences les plus proches. Plus vous attendez, plus les séquelles sont importantes. 

Certains modes de vie et habitudes sont plus risqués que d'autre. Le tabac, l'alcool, la sédentarité, le stress, la pollution, sont évidemment des facteurs de risque. On peut aussi anticiper les choses en ayant un comportement vertueux. En commençant par faire contrôler sa tension régulièrement. La pression artérielle est l'un des facteurs de risque de l'AVC. Autre bonne habitude : l'analyse de sang tous les ans. Ça vous donne une idée de l'état de votre système cardio-vasculaire. Enfin, l'alimentation. Moins de sucre, moins de sel, plus de fruits, plus de légumes. Le sucre et le sel fourmillent dans la nourriture industrielle à laquelle notre mode de vie occidental accorde un peu trop de confiance, donc fuyez-les, surtout si vous avez entre 20 et 35 ans. Tout le monde sait que c'est durant cette période de la vie que l'on a le plus tendance à s'alimenter de façon déséquilibrée, avec d'autant plus de désinvolture que l'on se sent en pleine forme. Mais un jour, le cerveau se rappelle à votre bon souvenir. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé AVC Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785487312
Michel Cymes vous livre les clefs pour repérer un AVC
Michel Cymes vous livre les clefs pour repérer un AVC
ÉDITO - Avec une prise en charge dans les trois heures, le patient augmente largement ses chances de ne pas avoir de séquelles.
http://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-vous-livre-les-clefs-pour-reperer-un-avc-chez-quelqu-un-7785487312
2016-10-28 11:13:00
http://media.rtl.fr/cache/LKJ9Q9CmwjlGI3bsBKzCoQ/330v220-2/online/image/2016/0829/7784648254_michel-cymes.jpg