Coupe de France : l'OM n'aime pas les adversaires a priori plus faibles

Depuis une dizaine d'années, le club phocéen a pris la mauvaise habitude de se faire sortir par des équipes de divisions inférieures.

Quevilly-Marseille, le 20 mars 2012
Crédit : Anthony BIBARD / FEP/ Panoramic
Quevilly-Marseille, le 20 mars 2012

Ce jeudi 11 février, l'Olympique de Marseille se déplace à Trélissac (21h), pensionnaire de CFA, dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de France. Si sur le papier, l'affiche apparaît forcément déséquilibrée, le petit club périgourdin aurait tort de ne pas croire en ses chances. De Carquefou à Grenoble, en passant par Quevilly, Marseille est souvent la victime favorite des petits poucets.

En 2008, en 8e de finale déjà, l'OM affronte Carquefou, relégable en CFA2, soit la 5e division française. Les hommes d'Eric Gerets se font surprendre d'entrée à la 7e minute, par Idrissa N'Doye. Le club de la banlieue nantaise s'imposera 1-0 au terme d'un match héroïque. Pour la première fois dans son histoire, l’OM se fait éliminer par une équipe de niveau 5 alors qu’il évolue en première division. "Historique pour Carquefou, honteux pour l'OM", titrera même La Provence.

En 2012, c'est l'US Quevilly qui barre la route des phocéens. Ce club historique de la compétition, qui évolue à l'époque en National (3e division française), s'imposera en prolongations au terme d'un match complètement fou. Après l'égalisation de Loic Rémy à la 113e minute, c'est Jean-Christophe Ayina qui qualifiera les siens à trois minutes de la fin. Quevilly infligera aux hommes de Didier Deschamps une 7e défaite consécutive, toutes compétitions confondues. "Un sentiment de honte", commentera l'actuel sélectionneur des Bleus.

La saison passée, c'est Grenoble, club de CFA, qui a joué un vilain tour aux marseillais. Leader du championnat, l'équipe de Marcelo Bielsa aborde son 32e de finale de coupe de France avec confiance. Par l'intermédiaire de André-Pierre Gignac et André Ayew, Marseille mènera au score à trois reprises. Mais les amateurs ne baisseront jamais les bras et réussiront à arracher les tirs aux buts in extremis à la 120e minute. Il faudra compter sur un raté de Florian Thauvin, joueur de l'OM formé à Grenoble, pour voir un club de division inférieure éliminer une nouvelle fois Marseille en Coupe de France.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781835987
Coupe de France : l'OM n'aime pas les adversaires a priori plus faibles
Coupe de France : l'OM n'aime pas les adversaires a priori plus faibles
Depuis une dizaine d'années, le club phocéen a pris la mauvaise habitude de se faire sortir par des équipes de divisions inférieures.
http://www.rtl.fr/sport/football/coupe-de-france-l-om-n-aime-pas-les-petits-7781835987
2016-02-11 18:14:00
http://media.rtl.fr/cache/bNivWMt-_N59E25x8xP2Dw/330v220-2/online/image/2016/0211/7781836975_panoramic-usqom20032012-020.jpg