4 min de lecture Ligue 2

Ajaccio-Le Havre : le match de barrage polémique en 5 questions

Édouard Philippe s'est dit "consterné" par les incidents qui ont émaillé la rencontre entre Ajaccio et Le Havre disputée dimanche 20 mai. L'affaire dépasse désormais le cadre du football.

Échauffourées lors de la prolongation du match de barrage de Ligue 2 entre Ajaccio et Le Havre
Échauffourées lors de la prolongation du match de barrage de Ligue 2 entre Ajaccio et Le Havre Crédit : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Martin Planques
Martin Planques et AFP

C'est le feuilleton du football français depuis vendredi 18 mai. Et même le premier ministre  Édouard Philippe s'est exprimé sur la question. Il s'est dit "consterné" par les incidents qui ont émaillé la rencontre entre Ajaccio et Le Havre disputée dimanche 20 mai, et a estimé que "le football a perdu" à cette occasion. 


"Comme une immense majorité de Français j'ai été consterné par ce que j'ai vu", a déclaré le premier ministre et ancien maire du Havre. Vendredi soir le bus des Normands avait été caillassé, des insultes racistes proférées, et le match a été reporté de deux jours, sur décision préfectorale. Dimanche soir le match rejoué a connu de nombreuses violences. Depuis des enquêtes ont été ouvertes. Retour sur un match qui n'en finit plus de faire polémique.

Comment tout a commencé ?

Le match de barrage de Ligue 2 entre l'AC Ajaccio et Le Havre avait été reporté à dimanche 19h car quelques minutes avant le coup d'envoi, deux jours plus tôt, le car des Havrais avait été caillassé par des supporteurs ajacciens aux abords du stade.

À lire aussi
Ajaccio-Toulouse le 23 mai 2018 le journal
Le journal de 6h30 : Toulouse surclasse Ajaccio et entrevoit le maintien

Le pare-brise du bus a été fendu alors qu'un fumigène ou gros pétard a explosé sous le bus, endommageant la direction et a priori la climatisation du véhicule. Plusieurs témoignages ont rapporté des insultes racistes proférées par les supporters corses. Malgré ces faits, la décision a été prise de maintenir la rencontre au stade François Coty d'Ajaccio. La LFP ayant "reçu les engagements écrits de la part de la préfecture pour garantir la sécurité de la rencontre ainsi que l'accessibilité au stade des joueurs du Havre AC". 

Que s'est-il passé durant le match ?

C'est pendant la prolongation du match que la tension est montée d'un cran. Après son but du 2-1 inscrit sur penalty, le Havrais Jean-Philippe Mateta est allé le fêter en mettant les mains derrière les oreilles. Un chambrage en règle qui n'a pas plu aux ajacciens. La situation a aussitôt dégénéré avec une bousculade entre les joueurs et au final quatre cartons rouges, dont un pour Mateta, plus l'exclusion de l'entraîneur corse. Ajaccio a finalement remporté le match aux tirs aux buts.

La tension était aussi palpable en tribune. Selon la députée de Seine-Maritime Agnès Firmin Le Bodo, présente dans les tribunes pour soutenir les Havrais, "des injures racistes ont visé les joueurs du début à la fin du match. (...) La pression verbale s'est transformée en pression physique, le président du HAC Vincent Volpe a reçu un coup de pied dans le dos, il y a eu un jet de projectile et les agents de sécurité nous ont demandé de partir".

La tonalité est différente du côté des autorités corses : "Une députée du Havre et le président du club ont souhaité, à un moment, quitter les tribunes et rejoindre les couloirs des joueurs. Il ne s'est rien passé, mais il y a eu un moment de tension fort après le penalty et je pense que, par précaution, ils ont souhaité se mettre à l'abri", avait indiqué une source proche du club corse. 

Quelles sont les conséquences de ces événements ?

Le procureur de la République d'Ajaccio a ouvert mardi 22 mai plusieurs enquêtes, notamment pour injures à caractère raciste et violences en réunion, après les incidents autour du match. 

Une première enquête vise le caillassage du bus du Havre, qui avait entraîné le report du match, et les injures racistes qui ont été proférées notamment à l'égard des Havrais, a annoncé le procureur Eric Bouillard. Une deuxième enquête porte sur le coup dans le dos qu'a reçu le président du club normand Vincent Volpe dimanche alors qu'il assistait à la rencontre. Une troisième enquête porte sur le jet d'un fumigène pendant le match. Le procureur a ouvert ces enquêtes de sa propre initiative, et n'avait pas reçu mardi 22 mai de plaintes des dirigeants de l'un ou de l'autre club. 

Que réclame le club du Havre ?

Le Havre a saisi la Ligue pour réclamer le gain du match par pénalité dès le lundi 21 mai. "Nous venons de saisir la commission des compétitions de la LFP pour la violation d'un certain nombre de règlements de cette ligue", a écrit le club normand sur son compte twitter officiel le lendemain du match, en annonçant également une plainte en raison des insultes parfois racistes adressées à ses joueurs et parce que son président Vincent Volpe a été "agressé physiquement en tribune présidentielle"

Le club du Havre débouté a immédiatement "fait appel" de la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) qui a validé la victoire de  l'AC Ajaccio.

Où et comment va se jouer le match contre Toulouse ?

La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel, a tranché mardi 22 mai. Alors que Le Havre était débouté de ses demandes, le club ajaccien s'est vu sanctionné car le match de barrage aller Ajaccio-Toulouse "se déroulera mercredi 23 mai à 20h45 à huis-clos au stade de la Mosson à Montpellier".

Le déplacement est la conséquence de la suspension à titre conservatoire du stade de l'AC Ajaccio.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 2 Barrage AC Ajaccio
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793495065
Ajaccio-Le Havre : le match de barrage polémique en 5 questions
Ajaccio-Le Havre : le match de barrage polémique en 5 questions
Édouard Philippe s'est dit "consterné" par les incidents qui ont émaillé la rencontre entre Ajaccio et Le Havre disputée dimanche 20 mai. L'affaire dépasse désormais le cadre du football.
http://www.rtl.fr/sport/football/ajaccio-le-havre-le-match-de-barrage-polemique-en-5-questions-7793495065
2018-05-22 22:59:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ys8FNBCTD7RS35glgsygxg/330v220-2/online/image/2018/0522/7793495392_echauffourees-lors-de-la-prolongation-du-match-de-barrage-de-ligue-2-entre-ajaccio-et-le-havre.jpg