3 min de lecture Interview

Typhaine Augusto : 2017, "l'année de la dénonciation"

HAPPY NEW GIRLS 10/14 - L'ex-blogueuse mode revient sur cette année de changements et livre ses espoirs pour une année 2018 sous le signe de l'amour de soi et des autres.

Typhaine Augusto, une blogueuse mode "never gender" (jamais genré/e)
Typhaine Augusto, une blogueuse mode "never gender" (jamais genré/e) Crédit : Arièle Bonte
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Depuis ses débuts sur la blogosphère ou de sa collection unisexe en collaboration avec la marque Ypsylone, Typhaine Augusto est l'une des personnalités des Internets que l'on aime suivre, notamment sur Instagram où elle partage des clichés de son chat (Mouche, beaucoup trop mignon), des extraits de chansons sur lesquelles elle travaille (Typhaine prend des cours de comédie musicale) ou de voyages qu'elle entreprend à travers l'Europe jusque dans son fort intérieur.

Cette année, Typhaine Augusto a surpris les membres de sa communauté et plutôt deux (voire trois) fois qu'une. Elle a prêté sa voix au brillant documentaire de Léa Bordier et Lisa Miquet, Elles prennent la parole consacré à la place des femmes sur YouTube, elle a annoncé qu'elle n'était plus "blogueuse-mode", a dévoilé des photos d'elle, seins nus, pour un projet sensible de la photographe Éléonore Tisseyre. Un partage sur la Toile qui ne s'est pas fait si facilement, explique Typhaine Augusto.

En raccrochant son tablier de blogueuse, l'ex-blogueuse s'est tournée vers le monde du salariat. Une découverte qui lui a fait le plus grand bien. Après tant d'aventures et de changements, l'heure du bilan ne pouvait que sonner. 

À lire aussi
Maurice Laroche, directeur depuis 1983 du cinéma "Le Beverley" Sexo
Au Beverley, dernier ciné porno de France, "les gens viennent cultiver leur jardin secret"

J'espère que l'année 2018 ne sera faite que de salariat !

Typhaine Augusto, ex-blogueuse-mode
Partager la citation

Girls : Tu as dit au revoir à ton "métier-hobby" de blogueuse, comme tu l'appelles, tu as commencé la comédie musicale... Comment as-tu vécu ces douze derniers mois et qu'en retiens-tu ?
Typhaine Augusto : L'année 2017, c'est l'année où j'ai mis des points finaux à pas mal de choses dont mon activité de free-lance. J'ai découvert le monde du salariat et j'espère que l'année 2018 ne sera faite que de salariat ! Une nouvelle ère s'ouvre à moi. Je n'avais jamais ressenti cela, avant je laissais passer les années, sans trop m'en préoccuper. 

La parole des femmes était au cœur de l’actualité en cette fin d’année, quel regard portes-tu sur cette libération ?
Je n'ai pas le souvenir qu'il y ait eu une année où le sujet ait été aussi omniprésent. Au fil des mois, il y a des moments où je n'ai plus rien appris mais j'espère que d'autres ont découvert des choses sur le sujet. Sur les violences faites aux femmes (notamment concernant les révélations dans le sillage de celles de Harvey Weinstein, ndlr.), j'espère que cela ne va pas se transformer en trop-plein et qu'en 2018, on n'en entendra plus parler. Je me demande aussi si dans quelques années on verra 2017 comme une année charnière. 

D’un point de vue personnel, est-ce que ton apprentissage de l'année 2017 c'est cette faculté à mettre des points finaux ? 
Oui, il y a beaucoup de choses que tu sens mourir sans arriver à tourner la page. Cette année, j'ai enfin eu les ovaires de dire stop ! Et de me recentrer sur moi, de ne pas laisser les autres diriger ma vie. Même si ces derniers temps, j'ai essayé de fuir celle que j'étais avant mais il y a toujours quelqu'un, où que j'aille, pour me le rappeler ! 

Un souhait personnel pour 2018 ?
De la stabilité, pouvoir rentrer chez moi le soir, lire un bouquin et ne pas me dire que je perds mon temps. Je souhaite un quotidien qui se recentre sur moi. Mine de rien, mes deux mois sans smartphone m'ont aidé à basculer vers ça : tout d'un coup, je n'étais plus joignable tout le temps. 

Un autre souhait pour l’évolution positive de la société ? 
On nous dit souvent que, le plus important, c'est de s'aimer les uns et les autres et soi-même. En grandissant, et bien on se rend compte que c'est vrai. Cette année, c'était celle de la dénonciation, mais j'espère qu'en 2018 on va aller dans cette nouvelle direction. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Interview Fêtes Bilan
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791536778
Typhaine Augusto : 2017, "l'année de la dénonciation"
Typhaine Augusto : 2017, "l'année de la dénonciation"
HAPPY NEW GIRLS 10/14 - L'ex-blogueuse mode revient sur cette année de changements et livre ses espoirs pour une année 2018 sous le signe de l'amour de soi et des autres.
http://www.rtl.fr/girls/identites/typhaine-augusto-2017-l-annee-de-la-denonciation-7791536778
2018-01-01 07:42:00
http://media.rtl.fr/cache/xjQbNrgCQlzB7D5hzS7Q2A/330v220-2/online/image/2016/1118/7785847014_typhaine-augusto-une-blogueuse-mode-qui-se-revendique-dans-aucun-genre.jpg