3 min de lecture Société

Comment font les Islandaises pour réduire les inégalités dans leur pays ?

DÉCRYPTAGE - Les Islandaises se battent une fois de plus pour faire réduire les écarts de salaires dans leur pays. Un engagement politique qui ne date pas d'hier. Explications.

Des manifestants en avril dernier devant le Parlement, QG de la révolte islandaise.
Des manifestants en avril dernier devant le Parlement, QG de la révolte islandaise. Crédit : Brynjar Gunnasrson/AP/SIPA
ArièleBonte
Arièle Bonte

En Islande, les femmes ne rigolent pas avec leurs droits. Lundi 24 octobre, une grande majeure partie des travailleuses ont lâché leurs obligations professionnelles après la pause déj' pour aller manifester devant le Parlement, à Reykjavik, la capitale islandaise. Leur objectif ? Réduire les écarts de salaires

Car être le meilleur pays au monde où travailler en tant que femme ne fait pas tout. L'Islande a beau se tenir sur la première marche du podium de plusieurs classements internationaux ("Les meilleurs - et pires - pays du monde où travailler en tant que femme", par The Economist et "Le classement des pays selon les écarts de salaires" du World Economic Forum), les Islandaises sont dans la rue. Les inégalités entre les sexes restent pour elles une réalité. Et c'est bien cela le problème. Explications.

14 à 16% d'écart salarial

Imaginez un peu : il est 14h37, vous avez terminez votre sandwich à l'Livrapylsa (un plat typique, une saucisse de foie de mouton, miam), pris un expresso au café du coin avec vos sympatriques collègues et tout juste eu le temps de boucler une réunion importante quand, soudain, vous vous levez de votre fauteuil à roulettes, éteignez votre ordinateur et claquez la porte du bureau sans la moindre explication. 

À lire aussi
"Le Viol", une fiction-événement diffusée sur France 3 Télévision
"Le Viol" sur France 3 : la soirée qu'il ne faut pas manquer

Il est 14h38 et, en tant qu'Islandaise, si vous continuez à travailler, vous ne serez plus payée comme vos homologues masculins. Alors vous partez, suivie de vos consœurs et vous allez, toutes ensemble, exprimer votre insatisfactions devant vos représentants politiques. Partir du boulot tôt dans ces conditions, vous n'aimez pas trop.

Voilà en gros pourquoi, dans ce pays où les femmes gagnent entre 14 et 16% de moins que les hommesrapporte le site islandais Grapevine, des milliers de travailleuses ont décidé de mettre le problème des inégalités salariales sur le devant de la scène. 

Une technique qui fonctionne

Vous trouvez la démarche un peu fantaisiste ? Voire inutile ? Vous avez peut-être un peu de mal à vous projeter vous, votre jambon-beurre et votre fiche de paie - pourtant moins bien garnie que celle de votre collègue masculin du bureau d'à côté - dans cette révolte ? Pourtant, la technique des Islandaises fonctionne. L'histoire le prouve.

Comme le rappelle The Independent, 25.000 femmes avaient déjà cessé toute activité (du bureau à la maison) le 24 octobre 1975. Elles souhaitaient ainsi montrer tout ce qu'elles faisaient pour faire tourner la société islandaise. Qui fait à manger ? Qui s'occupe des enfants ? Qui rapportent aussi de l'argent à la maison ? L'événement ne passe pas inaperçu car, dans un pays aussi peu peuplé que l'Islande, 25.000 femmes dans la rue c'est environ 90% de la population féminine qui manifeste.

L'égalité... pas avant 2068

À partir de là, la progression des femmes dans la société islandaise est impressionnante et explique son statut de meilleur-pays-au-monde-quand-on-a-un-vagin.

Exemples : Vigdis Finnbogadottir est la première femme présidente du pays (et du monde), élue en 1980, réélue en 1984, 1988 et 1992. En 1983, rappelle un article du Guardian, le premier parti politique exclusivement féminin est mis en place (the Women Alliance). De quoi lutter contre les inégalités hommes-femmes en passant (enfin) par la grande porte du pouvoir politique. 

En 2005 et 2008, les Islandaises reviennent dans la rue pour manifester leur mécontentement. Elles ne veulent plus "travailler gratuitement", précise un article du site local Ruv. À cette époque, elles quittent leurs activités à 14h08 et 14h25. Preuve que, depuis 2005, les choses ont évolué. Les Islandaises ont gagné en égalité avec (attention les yeux !) trois minutes payées de plus chaque année. Il faudra cependant attendre 2068 pour que les femmes puissent être rémunérées comme leurs homologues masculins, précise Grapevine.

En matière d'égalité salariale, la France est quant à elle loin derrière le pays nordique. Elle se situe en quinzième position du classement effectué par le World Economic Forum (le Rwanda, les Philippines et la Slovénie nous devancent largement), et devra attendre 2186 pour l'égalité. Selon l'observatoire des inégalités, les travailleurs français gagnent 23,5% de plus que les femmes. Du coup, on s'éclipse nous aussi après la prochaine pause déjeuner ? 

via GIPHY

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Islande Égalité hommes-femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785477157
Comment font les Islandaises pour réduire les inégalités dans leur pays ?
Comment font les Islandaises pour réduire les inégalités dans leur pays ?
DÉCRYPTAGE - Les Islandaises se battent une fois de plus pour faire réduire les écarts de salaires dans leur pays. Un engagement politique qui ne date pas d'hier. Explications.
http://www.rtl.fr/girls/identites/comment-font-les-islandaises-pour-reduire-les-inegalites-dans-leur-pays-7785477157
2016-10-28 07:05:00
http://media.rtl.fr/cache/ibvm3tcC7GW-J20ZsiuIvw/330v220-2/online/image/2016/1027/7785481920_des-manifestants-en-avril-dernier-devant-le-parlement-qg-de-la-revolte-islandaise.jpg