4 min de lecture Jeux vidéo

"Football Manager 2018" : que valent les nouveautés ?

NOUS Y AVONS JOUÉ - La simulation de management d'un club de football fait son retour le 10 novembre sur PC et Mac.

>
Football Manager 2018 | _LIKE A BOSS Crédit Image : Sports Interactive |
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Ce sont des centaines d'heures que les férus de tactique s'apprêtent à passer dessus. Football Manager, la référence des jeux de simulation d'entraîneur de football, revient une nouvelle fois sur PC et Mac, à partir de vendredi 10 novembre. Le principe n'a pas changé : il s'agit de s'immiscer dans le costume d'un manager à l'anglaise, pour gérer un vestiaire, les transferts, les médias et les finances.

Avec les jeux de football, il y a toujours le risque de la déception d'avoir acheté une simple mise à jour de la base de données, à cause d'un manque de nouveautés ou parce que les promesses annoncées ne sont pas au rendez-vous. Football Manager n'a pas échappé à cette règle. Si l'édition 2017 était de qualité, elle avait surtout le défaut d'être une sorte de version définitive de celle de 2015. Du réchauffé qui pouvait agacer les plus grands fans.

Football Manager 2018 n'est pas tombé dans ce travers. Outre des graphismes qui gagnent encore en soin, de nouvelles animations dans les matches et une base de données françaises digne de ce nom, le jeu de Sports Interactive propose aussi plusieurs nouveautés non négligeables et particulièrement intéressantes pour l'immersion et le réalisme.

À lire aussi
Luke Skywalker et Del dans "StarWars: Battlefront 2" Star Wars
"Star Wars Battlefront II" : les micro-transactions momentanément retirées du jeu
Le moteur de jeu bénéficie d'améliorations
Le moteur de jeu bénéficie d'améliorations Crédit : Capture d'écran / Football Manager 2018

L'état d'esprit du vestiaire devient important

Cette nouveauté, la plus intéressante, vous permettra de dire en conférence de presse si "le groupe vit bien" ou non. L'accent a été mis sur l'aspect humain et social d'une équipe de football. Dans un onglet appelé "dynamique de groupe", des détails sont donnés sur l'ambiance qui règne au sein du vestiaire.

Une pyramide montre la hiérarchie des joueurs influents, en fonction de leur personnalité. Cela permet d'identifier les leaders, les autres meneurs, les suiveurs, puis les joueurs isolés parce qu'ils viennent d'arriver ou qu'ils ne s'entendent pas avec leurs semblables. Les différents cercles d'amis sont aussi mis en évidence.

Par conséquent, se brouiller avec un leader peut nuire à toute l'équipe. Être en conflit avec un joueur ayant beaucoup d'amis peut aussi déclencher une fronde. Problème : la perte de confiance d'un vestiaire peut très bien déboucher sur de mauvais résultats, puis sur un licenciement. Cette fonctionnalité a ainsi le mérite de donner plus d'importance à "l'esprit de groupe", si cher à Didier Deschamps. Pas sûr malgré tout, à moins d'enrôler un joueur vraiment belliqueux, que cela modifiera réellement les habitudes de recrutement.

L'écran de la dynamique de groupe Crédits : Capture d'écran / Football Manager 2018 | Date : 09/11/2017
2 >
L'écran de la dynamique de groupe Crédits : Capture d'écran / Football Manager 2018 | Date : 09/11/2017
La nouvelle présentation des formations, avant les matches Crédits : Capture d'écran / Football Manager 2018 | Date : 09/11/2017
1/1

Les options tactiques à jour

Il n'y a pas de grande révolution sur la dimension tactique du jeu, qui bénéficie néanmoins d'une somme non négligeable d'améliorations. Elles sont d'abord très graphiques : l'écran de la feuille de match montre les forces et faiblesses de la couverture des différentes zones du terrain. L'absence d'ailiers dans le onze de départ mettra ainsi en évidence des rectangles rouges pointant des vulnérabilités sur les côtés. Les atouts et défauts d'une tactique sont donc plus facilement identifiables.

L'immobilisme latent de la série en matière d'innovation tactique, alors que le football ne cesse de se réinventer, a enfin été corrigé. De nouveaux rôles prédéfinis ont été créés à certains postes. Les milieux latéraux peuvent enfin être des "ailiers intérieurs" qui repiquent balle au pied. Dans l'axe, le "mezzala" (similaire au style de jeu Pogba) et le "carrilero" (similaire au style de jeu de Kanté) augmentent les possibilités dans la construction, tout autant que les nouvelles consignes individuelles et d'équipe.

Un effort a aussi été fait sur l'analyse des matches et, surtout, leur présentation. Plus besoin de perdre son temps dans des menus remplis de chiffres peu clairs. Tout a été fait pour simplifier l'information collectée par les analystes du staff. Peu utiles l'an dernier, ces spécialistes fournissent désormais des rapports pouvant s'avérer cruciaux dans la préparation d'un match. Autre point important : le jeu met désormais en évidence la carte de chaleur des ballons touchés et du positionnement moyen des joueurs.

L'analyse tactique pendant les matches Crédits : Capture d'écran / Football Manager 2018 | Date : 09/11/2017
2 >
L'analyse tactique pendant les matches Crédits : Capture d'écran / Football Manager 2018 | Date : 09/11/2017
Les rapports des analystes sur la tactique Crédits : Capture d'écran / Football Manager 2018 | Date : 09/11/2017
1/1

Un recrutement rendu moins aisé

La dimension du recrutement a également été revue, afin qu'il soit un peu moins aisé de dénicher les perles. Car auparavant, il était assez facile de se constituer un réseau de recruteurs capable de faire un maillage particulièrement efficace de la planète.

À présent, un budget est spécifiquement attribué à la recherche de joueurs. Il est déduit de l'enveloppe allouée aux transferts. Plus les moyens attribués sont importants, plus les scouts auront la possibilité de sillonner les terrains pour établir des rapports détaillés sur les caractéristiques des potentielles recrues. L'ajout est intéressant, mais l'interface est beaucoup moins intuitive qu'auparavant.

Le nouveau centre de recrutement Crédits : Capture d'écran / Football Manager 2018 | Date : 09/11/2017
2 >
Le nouveau centre de recrutement Crédits : Capture d'écran / Football Manager 2018 | Date : 09/11/2017
Envoyer des scouts partout dans le monde coûte plus cher Crédits : Capture d'écran / Football Manager 2018 | Date : 09/11/2017
1/1

Un geste contre l'homophobie

Football Manager a son idée pour rendre moins tabou l'homosexualité. Les joueurs fictifs, et seulement eux, (ces "regens" qui apparaissent au cours du jeu pour renouveler la base de données et prendre le relais des vrais footballeurs), pourront désormais faire leur coming-out. Cet événement rare est brièvement annoncé dans un simple message. Il ne peut être observé que dans certains pays, pour ne pas aller à l'encontre des législations et mœurs dans les pays en question.

Pour être certain de rendre cette information positive, le club du joueur concerné bénéficie d'une hausse de ses revenus marketing, car l'intéressé devient une figure éminente de la communauté LGBTQI+. Connu pour être "en avance" dans sa détection de jeunes talents, remarqué l'an dernier pour avoir anticipé le BrexitFootball Manager sera peut-être visionnaire aussi sur cette question de société.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo Super Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790866041
"Football Manager 2018" : que valent les nouveautés ?
"Football Manager 2018" : que valent les nouveautés ?
NOUS Y AVONS JOUÉ - La simulation de management d'un club de football fait son retour le 10 novembre sur PC et Mac.
http://www.rtl.fr/culture/super/football-manager-2018-test-pc-nouveautes-7790866041
2017-11-10 08:25:00
http://media.rtl.fr/cache/mJdjpKlbY4bYYIQXtWPOhg/330v220-2/online/image/2017/1108/7790866772_football-manager-2018.png